La modernisation rapide de l’Armée populaire de libération (APL) de Chine, les exercices invasifs et l’équipement vieillissant de Taïwan ont forcé le gouvernement taïwanais à augmenter ses dépenses de défense en plus de renforcer ses capacités de défense.

Par conséquent, les dépenses totales de défense ont atteint un taux de croissance annuel composé (TCAC) robuste de 12,0% pour enregistrer 16,9 milliards de dollars en 2022 et continueront de croître à un TCAC de 3,0% pour atteindre 18,1 milliards de dollars en 2027, selon GlobalData, un leader des données et société d’analyse.

Selon le rapport de GlobalData, intitulé « Taille et tendances du marché de la défense de Taiwan, allocation budgétaire, réglementations, acquisitions clés, paysage concurrentiel et prévisions, 2022-2027 », Taiwan a augmenté les investissements dans ses acquisitions et autres budgets opérationnels.

L’objectif de la Chine d’inclure Taïwan dans son territoire est perçue par Taipei comme « une grande menace à la sécurité nationale et à la souveraineté de Taïwan ». L’Armée populaire de libération entre fréquemment au sein de la ligne médiane en menant des exercices militaires dans le détroit de Taïwan. Ce qui constitue pour GlobalData « un niveau de menace qui continue de s’amplifier ». Ainsi, avec le budget supplémentaire, le budget d’acquisition a atteint un TCAC robuste de 40,8% pour ateindre 2,3 milliards de dollars en 2022.

Akash Pratim Debbarma, analyste de l’aérospatiale et de la défense chez GlobalData, a expliqué qu’« avec le changement de doctrine militaire de Taïwan, Taïwan vise à développer des capacités interarmées, avec une défense totale, et à utiliser des mesures de dissuasion à longue portée et multi-domaines pour décourager les l’agression de l’ennemi et assurer la sécurité intérieure ».

« Le budget supplémentaire de Taiwan investi pour acquérir 66 unités de F-16 Vipers et une série de systèmes d’armes s’aligne parfaitement sur la nouvelle doctrine et stratégie prouvant leur intention de résister à toute agression future et de construire une défense résolue. Ces avions et systèmes d’armes achetés aux États-Unis amélioreront non seulement les capacités défensives de Taiwan, mais se révéleront également une arme mortelle pour frapper le continent de l’agresseur », a indiqué l’analyste.

Les États-Unis, l’allié le plus important de Taïwan, continuent de soutenir Taïwan en termes de consultation sur la défense, de développement de capacités conjointes et de fourniture au pays d’armes et de systèmes d’armes avancés pour rester indépendant et se défendre de son voisin du nord.

Les accords récents avec les États-Unis pour l’acquisition de Lockheed Martin M142 HIMARS, de missiles Boeing AGM-84H SLAM-ER et la mise à niveau des systèmes de missiles Patriot sont quelques exemples qui montrent le soutien des États-Unis à la modernisation des forces armées taïwanaises pour maintenir une forte capacité défensive.

Akash Pratim Debbarma a indiqué que « le scénario actuel Russie-Ukraine pourrait probablement déclencher une étincelle au sein de l’APL pour suivre les traces de la Russie, quoique avec prudence. La sécurité nationale de Taïwan dépend entièrement de ses capacités futures et de la mesure dans laquelle les États-Unis seront impliqués dans tout futur conflit entre les deux nations ».