En Chine, les enfants développent une myopie dès l’âge de 3 ans. Cette déficience visuelle affecte jusqu’à 54% des jeunes du pays, selon la Commission nationale de la santé.

Les vacances d’été et d’hiver sont devenues une période critique pour la myopie chez les enfants en raison d’une exposition excessive à l’écran numérique.

«Auparavant, l’expérience clinique indiquait que les enfants développaient généralement une myopie à l’âge de 6 ans, mais une exposition à long terme à un écran a conduit à l’arrivée plus précoce du problème», a déclaré le Dr Zhang He de l’hôpital Ai’er Eye de Shanghai.

«La myopie est évitable et contrôlable, mais l’apparition précoce de la myopie augmente les chances de développer une myopie grave à l’âge adulte. La perte de vision sévère et la cécité dues à une myopie grave ont augmenté ces dernières années», a indiqué ce dernier.

Pour éviter la myopie, le Dr. Zhang a expliqué aux parents qu’ils devaient limiter l’exposition de leurs enfants à l’écran, les encourager à faire de l’exercice pendant deux heures par jour et à développer de bonnes habitudes de soins oculaires.

D’ailleurs, selon une étude menée en Chine, le nombre d’enfants de 6 ans souffrant de myopie a été multiplié par trois à l’issue du premier confinement.

Depuis une dizaine d’années, un nombre croissant d’études pointent du doigt le lien entre le manque d’exposition à la lumière du jour et le développement de la myopie chez les enfants.

Or, durant le premier confinement, les enfants n’avaient pas accès à un jardin, ni à des terrasse. Ils ont alors souffert d’un manque d’exposition à la lumière du jour. Raison pour laquelle, après 4 mois de confinement de février à mai 2020, la proportion d’enfants myopes à 6 ans a plus que triplé, en Chine, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue JAMA Ophtalmology.

Lorsque les écoles ont rouvert en juin 2020 dans toute la Chine, les chercheurs ont effectué des tests oculaires sur les enfants âgés de 6 à 13 ans, de 10 écoles élémentaires de Feicheng, en Chine.

Plus de 120 000 enfants ont participé à l’étude. Les résultats ont été comparés les données actuelles de celles des années précédentes. Les chercheurs ont alors découvert que la prévalence de la myopie chez les enfants a augmenté de 10 à 15% en 2020 par rapport à 2019.

« En 2019, seuls 5,7% des enfants de six ans de l’étude étaient myopes, mais en 2020, un enfant de six ans sur cinq souffrait de myopie » expliquent-ils.