Les Etats-Unis doivent arrêter de limiter le développement de la Chine et ne devraient pas s’obstiner dans leur « vieille routine d’intimidation unilatérale », a dit le ministre chinois des Affaires étrangères au secrétaire d’Etat américain, selon un communiqué publié vendredi.

« Les Etats-Unis ne devraient pas éprouver la ligne rouge de la Chine comme s’ils ‘découpaient un salami' », a ajouté Wang Yi, lors d’un entretien téléphonique avec Antony Blinken, est-il indiqué dans le communiqué publié par le ministère chinois des Affaires étrangères.

Le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a eu une conversation téléphonique le 23 décembre avec le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken à la demande de ce dernier.

Le ministre chinois a rappelé la rencontre de novembre 2022 à Bali entre le président Xi Jinping et le président Joe Biden qui a donné une nouvelle « orientation stratégique pour sortir les relations bilatérales des graves difficultés et les ramener sur une voie saine et stable, envoyant un signal positif au monde extérieur ».

Cependant, « il faut noter que les Etats-Unis ne doivent pas s’engager dans le dialogue et l’endiguement en même temps, ni parler de coopération tout en poignardant la Chine », a déclaré Wang Yi, cité par l’agence de presse, Xinhua.

Selon lui, « il ne s’agit pas d’une concurrence raisonnable, mais d’une répression irrationnelle. Elle ne vise pas à gérer correctement les différends, mais à intensifier les conflits. En fait, il s’agit toujours de la vieille pratique de l’intimidation unilatérale ».

« Cela n’a pas fonctionné pour la Chine dans le passé, et cela ne fonctionnera non plus à l’avenir », a-t-il dit, ajoutant que « la Chine continuerait à défendre résolument sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts de développement ».

« Les Etats-Unis doivent prêter attention aux préoccupations légitimes de la Chine, cesser de contenir et de réprimer le développement de la Chine, et surtout ne pas constamment tester les lignes rouges de la Chine », a martelé Wang Yi.

Pour sa part, Antony Blinken a déclaré que les Etats-Unis étaient prêts à discuter avec la Chine des principes directeurs des relations bilatérales, à gérer ces relations de manière responsable et à coopérer dans des domaines qui répondent aux intérêts communs des deux parties.

Les Etats-Unis continuent de poursuivre la politique d’une seule Chine et ne soutiennent pas « l’indépendance de Taiwan », a-t-il ajouté, selon les propos cités par Xinhua.

« Les Etats-Unis saluent le leadership de la Chine et son rôle en tant que présidente de la 15e réunion de la Conférence des parties (COP15) à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, pour promouvoir un cadre ambitieux pour la préservation de la biodiversité », a assuré Antony Blinken, ajoutant qu’il espérait que les Etats-Unis et la Chine travailleraient ensemble pour promouvoir la mise en œuvre de ce cadre.