Selon l’agences de presse pour les informations financières et économiques, Dpa-AFX, le pic épidémique en Chine, actuellement estimée à un million de nouvelles infections par jour, suscite des craintes quant au développement de nouvelles variantes du virus.

Les autorités sanitaires chinoises ont demandé aux autorités provinciales d’analyser régulièrement des échantillons du virus et de rendre compte des résultats quotidiennement. Lors d’une conversation téléphonique avec son homologue Wang Yi, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a souligné « le besoin de transparence pour la communauté internationale ».

Lire aussi : Washington exige de la Chine des informations sur sa nouvelle épidémie

Craignant de nouvelles variantes du virus, le porte-parole du groupe parlementaire allemand CDU/CSU pour les affaires étrangères, Jürgen Hardt, a demandé l’arrêt des liaisons aériennes avec la Chine.

L’explosion du nombre de cas de Covid en Chine, « causée par la politique erronée de Corona, menace le monde entier d’une nouvelle vague d’infection », a déclaré le député CDU au Redaktionsnetzwerk Deutschland (RND). « Ce n’est que lorsque nous serons certains qu’aucune nouvelle mutation dangereuse ne menace en provenance de Chine que nous devrions reprendre les liaisons aériennes ».

Cependant, le professeur de médecine britannique, Paul Hunter, de l’Université d’East Anglia à Norwich, a dit ne pas penser que « la situation en Chine représente un risque supplémentaire significatif pour de nombreux autres pays ».

« Après tout, le plus grand reste du monde a une immunité hybride », a indiqué ce dernier, faisant référence à la protection à la fois par la vaccination et la contagion. De nouvelles variantes apparaissent constamment, mais avec des capacités moins élevées, a déclaré le professeur.

Pour pouvoir découvrir de nouvelles variantes, le ministère chinois de la Santé a demandé aux provinces de sélectionner trois hôpitaux dans trois villes chacun, qui collecteront chaque semaine des échantillons de 15 infections, 10 maladies graves et tous les décès.

Une fois les génomes décodés, les résultats doivent être rapportés dans un délai d’une semaine. Ainsi, « les symptômes éventuels, les capacités de transmission et la pathogénicité de nouveaux variants présentant des modifications biologiques potentielles » pourront être observés en temps réel, a déclaré le directeur de l’Institut du virus du Bureau de la santé, Xu Wenbo, cité par l’agence de presse Xinhua.

Cette évolution inquiète à l’étranger, dont certains pays estiment que la Chine minimise l’ampleur et la gravité de la vague d’infection. Ainsi, les autorités sanitaires ne signalent que quelques milliers d’infections par jour. Or les modélisations de l’institut de recherche Airfinity, basé à Londres, estiment actuellement à plus d’un million d’infections probables et plus de 5000 morts par jour.

Depuis la levée des restrictions sanitaires, le 7 décembre, suite à des mouvements de contestation et une économie en berne, le coronavirus se propage à grande vitesse dans le pays. Dans de nombreuses villes, les hôpitaux sont pleins. Selon des modèles de calcul, évoqués par certains spécialistes, il faut s’attendre à des centaines de milliers de morts.