Les Etats-Unis et le Japon font front uni sur Taïwan

par | Avr 17, 2021 | Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Le président américain Joe Biden et le Premier ministre japonais Yoshihide Suga ont décidé de présenter un front uni sur Taïwan face à la Chine, selon un haut responsable de l’administration américaine.

Joe Biden et Yoshihide Suga devraient se mettre d’accord sur une déclaration commune concernant Taiwan, revendiquée par la Chine « Nous avons discuté des circonstances à Taïwan et dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang », a déclaré Yoshihide Suga lors d’une conférence de presse conjointe à la Maison blanche après les entretiens au sommet avec Joe Biden.

« Je m’abstiens de mentionner des détails, car cela relève des échanges diplomatiques, mais il existe déjà une reconnaissance commune de l’importance de la paix et de la stabilité du détroit de Taïwan entre le Japon et les États-Unis, qui a été réaffirmée à cette occasion », a souligné le Premier ministre japonais.

Joe Biden et Yoshihide Suga ont aussi échangé sur les traitements par la Chine des Ouïgours de la région autonome du Xinjiang et de son influence sur Hong Kong.

« Vous avez vu une série de déclarations des États-Unis et du Japon sur les circonstances du détroit de Taïwan, sur notre désir de maintenir la paix et la stabilité, sur la préservation du statu quo, et je m’attends à ce que vous voyiez à la fois une déclaration officielle et des consultations sur ces questions », a déclaré le haut fonctionnaire de l’administration Biden aux journalistes.

La dernière fois que les dirigeants américains et japonais ont fait référence à Taïwan dans une déclaration commune date de 1969, avant que Tokyo ne normalise ses relations avec la Chine. L’initiative de Joe Biden et Yoshihide Suga vise à renforcer la pression sur la Chine, afin de freiner son influence en Asie-Pacifique.

En dépit de la publication d’une déclaration commune, des parlementaires japonais ont déclaré que les représentants étaient divisés sur la question de savoir si Yoshihide Suga devait approuver une déclaration forte sur Taïwan. D’ailleurs, Yoshihide Suga a hérité d’une politique de la Chine spécifique, visant à équilibrer les préoccupations en matière de sécurité et les liens économiques.

Le responsable américain a déclaré que Washington s’attendait à ce que « chacun de nos pays ait des perspectives légèrement différentes » et n’insisterait pas « pour que le Japon adhère d’une manière ou d’une autre à toutes les dimensions de notre approche ».

« Nous reconnaissons également les liens économiques et commerciaux profonds entre le Japon et la Chine et le Premier ministre Suga veut suivre une voie prudente, et nous respectons cela », a-t-il ajouté.

La rencontre avec Yoshihide Suga, puis celle prévoie avec le dirigeant de la Corée du Sud en mai, Joe Biden tente de concentrer les ressources militaires et diplomatiques des États-Unis sur la région indo-pacifique. Il a d’ailleurs placé la Chine au cœur de cette visite asiatique, et notamment comment gérer la montée en puissance de la Chine dans la région.

Le président américain espère ainsi concentrer les efforts avec l’Australie, l’Inde et le Japon, via le « Quad » (dialogue quadrilatéral sur la sécurité), et y ajouter la Corée du Sud, afin de contrer la Chine et la Corée du Nord.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :