Les autorités boursières chinoises ont annoncé la réduction ou la suppression de certains frais en 2023, afin de limiter le coût des transactions pour les acteurs des marchés.

Le China Financial Futures Exchange (CFFEX), opérateur des marchés dérivés chinois, a décidé de diviser par deux le montant des frais de livraison de contrats à terme sur obligations et indices boursiers en 2023. Il abaissera également de moitié les frais liés à l’exercice des options sur indices.

« Ces dispositions permettront de réduire efficacement le coût des transactions financières, de mieux répondre aux besoins des investisseurs en matière de gestion des risques et de renforcer le soutien financier à l’économie réelle », a déclaré le CFFEX.

Les Bourses de Shanghaï et de Shenzhen ont annoncé leurs intentions de renoncer à certains frais en 2023, dans le but de renforcer l’économie réelle et de réduire les charges des intervenants.

Les sociétés cotées seront exemptées durant un certain temps des frais d’entrée en Bourse et pour leur maintien annuel.

Le Conseil d’Etat chinois avait exhorté les différents organes gouvernementaux à diminuer les frais et les taxes afin de soutenir une économie mise en difficulté par les conséquences de l’épidémie de COVID-19.