samedi, juin 22

Les troubles immobiliers en Chine jettent une ombre sur la croissance économique

Suite à l’annonce selon laquelle le géant immobilier chinois Country Garden s’attend à une perte nette historique au premier semestre 2023. Ramnivas Mundada, directeur des entreprises et de la recherche économique chez GlobalData, une société leader en matière de données et d’analyse, a partagé son point de vue :

Les troubles dans le secteur immobilier chinois, caractérisés par des pertes substantielles subies par les principaux promoteurs immobiliers, ont déclenché une incertitude quant aux perspectives économiques du pays. Exacerbé par la diminution des investissements, l’affaiblissement de la demande intérieure, les craintes de déflation et les chiffres commerciaux défavorables, ce scénario a conduit GlobalData à abaisser sa projection de croissance économique pour juillet 2023 à 5,6%.

Le domaine immobilier chinois reste plongé dans la tourmente, comme en témoigne la projection de l’éminent développeur Country Garden d’une perte nette potentielle pouvant atteindre 7,6 milliards de dollars pour le premier semestre 2023.

Citant une tendance à la baisse du marché immobilier, une réduction des marges bénéficiaires brutes et des fluctuations des taux de change, ces circonstances trouvent un écho dans le contexte plus large du secteur immobilier chinois.

Un exemple frappant est Evergrande, le promoteur immobilier le plus endetté au monde, qui a récemment dévoilé une perte combinée stupéfiante de 81 milliards de dollars sur deux ans (2021 et 2022).

Les investissements sur le marché immobilier chinois ont plongé de près de 8% au premier semestre 2023 par rapport à la même période de l’année dernière, signalant des difficultés persistantes dans un secteur représentant un quart de l’économie.

Les ramifications de la crise immobilière s’étendent au-delà de son domaine immédiat, déclenchant un effet d’entraînement dans divers secteurs de l’économie. Les promoteurs immobiliers en difficulté et la perte de confiance des consommateurs freinent le secteur de la construction, entraînant une diminution de la demande de projets et des pertes d’emplois qui en découlent.

Simultanément, le secteur bancaire est aux prises avec une augmentation des défauts de paiement et des prêts impayés, ce qui intensifie les risques de crédit et a un impact sur la stabilité financière globale.

Les répercussions s’infiltrent également dans les secteurs manufacturiers et des matériaux chinois, car l’affaiblissement du marché immobilier perturbe la production et les chaînes d’approvisionnement. Une cascade d’effets se fait sentir sur la baisse de la valeur des propriétés, entraînant une réduction de la richesse des ménages et affectant par conséquent les dépenses de consommation et les secteurs de la vente au détail.

Pour ajouter à ces malheurs, le chômage des jeunes a augmenté depuis janvier 2023, atteignant un sommet historique de 21,3% en juin 2023, comme le rapporte le Bureau national des statistiques de Chine. Cela devrait à son tour réduire le revenu disponible et entraîner par conséquent une diminution de la consommation et de la demande de biens et de services.

En outre, en juillet 2023, les exportations chinoises ont subi un revers important, enregistrant une baisse notable de 14,5% sur un an, soit la baisse la plus prononcée depuis plus de trois ans. De janvier à juillet 2023, les exportations se sont contractées de 5% sur une base annuelle, illustrant une baisse de la demande étrangère pour les produits chinois. À l’inverse, les importations ont connu une baisse annuelle de 12,4% en juillet 2023, marquant leur cinquième baisse consécutive et reflétant la diminution de la demande intérieure.

L’état sombre de la demande se reflète dans la dynamique des prix. L’économie chinoise est désormais aux prises avec une déflation, comme en témoigne la baisse des prix à la consommation de 0,3% en juillet 2023, la première baisse de ce type depuis février 2021. Parallèlement, l’indice des prix à la production (IPP) a diminué de 4,4%, prolongeant sa baisse continue depuis 10 mois.

Ces indications déflationnistes soulignent une décélération économique importante, alimentée par des facteurs tels que la faiblesse du secteur immobilier, la faiblesse des échanges commerciaux et la restriction de la demande intérieure, intensifiant les inquiétudes quant à une stagnation potentielle.

Depuis juillet 2023, la Chine a poursuivi ses efforts pour stimuler la croissance économique et soutenir le marché immobilier en difficulté en accordant des prêts aux promoteurs et en diminuant les taux hypothécaires. Cependant, ces mesures pourraient ne pas stabiliser complètement l’économie compte tenu de divers défis, ce qui souligne la nécessité immédiate de stratégies globales pour résoudre des problèmes plus larges et garantir la stabilité du contexte économique chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *