Le gouvernement a annoncé son intention d’instaurer un calendrier pour la levée de plusieurs restrictions aux investissements étrangers dans le secteur financier, en pleins pourparlers commerciaux avec Washington.

Beijing a promis en juillet 2019 d’ouvrir davantage son économie aux investissements étrangers dès 2020 sans pour autant donner les détails de cette mesure. Or les autorités viennent d’anoncer la levée des restrictions.

Cette levée se fera en plusieurs étapes en fonction du modèle d’entreprises, a indiqué l’autorité de régulation des marchés financiers (CSRC) sur un de ces sites internet.

En 2020, les entreprises financières étrangères telles que les gestionnaires d’actifs, les compagnies d’assurance, et les fonds d’investissement pourront investir en Chine sans limite à la détention de capitaux.

Les sociétés étrangères spécialisées dans les contrats à terme pourront aussi bénéficier de cette mesure à compter du 1er janvier 2020, tandis que les sociétés de gestion de fonds attendront le 1er avril, et les courtiers dès le 1er décembre.

Jusqu’à présent, les entreprises étrangères devaient s’associer à un partenaire chinois et n’étaient pas autorisées à détenir plus de 49% des co-entreprises dans lesquelles elles avaient investi.