Tel un livre ouvert, chaque intervention du Président Chinois Xi Jinping recèle une mine d’enseignements à enrichir les collections de nos bibliothèques.

Le message de vœux qu’il a adressé au peuple chinois le 31 décembre 2021 à la veille du Nouvel An 2022 (Année du tigre dans la tradition Chinoise), bien que message traditionnel de vœux, s’inscrit en droite ligne de la philosophie humaniste, de l’attachement de Xi Jinping à l’engagement initial de son pays, de sa vision de paix, de cohésion et de prospérité partagée, pour le peuple chinois et pour tous les peuples du monde.

Pour mémoire 2022, l’année du tigre, commence le 1er février 2023 et se termine le 21 janvier 2023. En Chine, l’année du Tigre est généralement considérée inquiétante, comme pour nous rappeler la menace persistante de la pandémie de COVID-19. En Chine, le tigre est connu comme le roi de tous. Ce félin occupe la troisième position du zodiac chinois. Il est courageux et calme. Cependant, il peut se jeter sur tout ce qu’il soupçonne de  mauvaise intention à son égard.

Dans un style parfois lyrique, poétique, nous rappelant les poésies qu’affectionnait Chairman Mao Zedong, le Président Chinois est en phase avec ce moment de fêtes, d’allégresse dans les foyers que constitue l’aurore d’une année et l’aube d’une nouvelle. Xi Jinping exprime ses vœux de bonheur et de prospérité au peuple multiethnique chinois, aussi bien dans les champs, les chantiers, les entreprises, les casernes, les bureaux, les hôpitaux, les écoles, les universités, etc.

Il partage un regard rétrospectif sur l’année écoulée et entraine à une projection pragmatisme et optimiste sur l’année 2022. «L’année qui s’achève est d’une importance exceptionnelle» note le Président. Le caractère exceptionnel de 2021 réside dans «de grands événements qui ont marqué un jalon dans l’histoire du Parti Communiste et de l’État chinois».

L’histoire du Parti  Communiste Chinois nous enseigne que ce grand Parti a conduit victorieusement le peuple chinois vers la réalisation de l’objectif du premier centenaire, «la construction d’un pays socialiste moderne sur tous les plans». Sous le leadership du PCC le peuple chinois avance vaillamment avec confiance sur «le chemin vers la réalisation du grand renouveau de la Nation Chinoise».

Durant toute l’année écoulée relève le Président Xi Jinping, «le peuple chinois a fait preuve d’une grande assiduité au travail, que ce soit dans les champs, les entreprises, les quartiers d’habitation, les écoles, les hôpitaux, les casernes ou les instituts de recherche».  Face aux difficultés du moment, «la Chine a fait preuve de résilience et de dynamisme». Xi Jinping a exprimé son amour et son admiration pour le peuple chinois en ces termes «Une Chine avec un peuple adorable et admirable, un développement vigoureux et des progrès continus dans toutes ses œuvres».

L’année 2021 demeure gravée dans les annales de l’histoire comme l’année du centenaire du Parti Communiste Chinois. Le 1er juillet 2021, la célébration solennelle du 100ème anniversaire de la fondation du PCC restera comme un moment historique que le peuple chinois a célébré à sa juste valeur. Cet évènement a été un moment de vives  émotions au regard du long «chemin extraordinaire qu’a parcouru le grand Parti Communiste». Xi Jinping a salué l’héroïsme des communistes chinois en ces termes: «les Communistes Chinois ont conduit des centaines de millions de Chinois à braver les multiples épreuves et défis avec une détermination inébranlable et réalisé des accomplissements spectaculaires et épiques au cours des cent ans écoulés».

L’enseignement à retenir de cette mémorable épopée est que «pour réussir leur mission, les Communistes Chinois doivent rester fidèles à leur engagement initial. Ce n’est qu’en poursuivant vigoureusement et résolument nos efforts que nous pouvons être à la hauteur de l’Histoire, de notre époque et des attentes de notre peuple».

Le Président a évoqué un autre moment historique de l’année 2021. Il s’agit du 6ème plénum du 19ème Comité Central du PCC qui a adopté «la Troisième Résolution du Parti sur les questions historiques». Autre enseignement à retenir selon Xi Jinping : «les accomplissements des cent ans écoulés nous encouragent et les expériences des cent ans écoulés nous inspirent».

Il invite le peuple chinois sur la voie du courage et de la révolution intérieure pour la réalisation du rêve chinois en rappelant «la conversation du Président Mao Zedong avec Monsieur Huang Yanpei dans une maison-grotte à Yan’an» qui enseigne: «ce n’est qu’en engageant courageusement une auto-révolution que nous pourrons conserver l’initiative dans l’histoire. Le grand renouveau de la nation chinoise ne se réalisera pas sans peine du jour au lendemain, ni simplement à coups de tambour. Nous devons adopter une vision de long terme en nous préparant aux moindres risques éventuels, garder la persévérance et la détermination stratégiques».

Faisant des «aspirations du peuple» l’objectif essentiel de ses efforts, le Président s’inspire de ces nombreuses visites de terrain au cours desquelles il s’est rendu chez les habitants dans les localités en leur demandant «à chaque fois s’ils avaient encore des difficultés». Il garde dans son cœur tout ce que les populations lui ont confié. Il garde aussi au plus profond de lui-même les expériences «du travail qu’il a effectué dans les régions rurales, des conditions de vie qu’il a personnellement vécu».

De ses vécus il a rendu hommage aux «efforts constants du peuple chinois de plusieurs générations grâce auxquels, l’extrême pauvreté a été éradiquer en Chine», l’accès à l’éducation, au logement et à l’assurance maladie devenu une réalité et «la construction sur tous les plans d’une société de moyenne aisance» accomplie. Tout ce qui a été réalisé dans le pays profond durant l’année écoulée avec  le peuple prend en compte la gestion de l’environnement et l’écologie.

«Tata Xi», comme l’appellent affectueusement les jeunes chinois rend bien aux jeunes l’affection que ceux-ci lui vouent. A leur sujet il notera : «Les jeunes  s’engagent devant le Parti à rendre le pays fort. L’amour pur pour la mère-patrie est affirmé avec beaucoup d’affection». Il a évoqué l’aventure glorieuse de la Chine en cour dans le domaine scientifique et technologique, sanitaire, militaire et sécuritaire : «le rover Zhurong explore Mars. Le satellite Xihe poursuit le soleil et le module Tianhe navigue parmi les étoiles… La population sinistrée fait preuve de solidarité dans la reconstruction. Les membres de l’Armée populaire de Libération et de la Police armée populaire s’engagent à construire une armée forte et à protéger notre pays».  

Au plan international et diplomatique, la Chine reste attachée au multilatéralisme. A ce sujet le Président enseigne : «Lors des entretiens téléphoniques et visioconférences que j’ai eus avec des dirigeants étrangers et responsables d’organisations internationales, ils ont salué à maintes reprises la réponse chinoise à la COVID-19 et la contribution qu’apporte la Chine à la lutte mondiale contre l’épidémie. Jusqu’ici, la Chine a fourni au total à plus de 120 pays et organisations internationales deux milliards de doses de vaccins anti-COVID-19. Ce n’est que par l’unité, la solidarité et la coopération que les pays du monde peuvent inscrire un nouveau chapitre dans la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité».

Aux missions diplomatiques, aux chinois vivant à l’étranger, aux trois astronautes chinois dans l’espace, Xi Jinping a exprimé sa pensée pour tous ses «compatriotes qui travaillent avec assiduité… qui font preuve d’un grand courage». Les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de Beijing a occupé une place de choix dans le message du Président Chinois. A ce égard, il confirme : «Nous ne ménagerons aucun effort pour offrir au monde une édition excellente. Le monde pose son regard sur la Chine. La Chine est prête».

Les derniers mots des vœux formulés par le Président Xi Jinping constituent un exemple d’invitation adressée aux peuples du monde à œuvrer pour une prospérité commune et un avenir partagé, un souhait de paix et d’harmonie pour le peuple chinois et pour le monde : «Travaillons ensemble pour un avenir partagé».

La signification de cette année du Tigre, dans la tradition chinoise me fais penser à l’écrivain Nigérian Wole Soyinka qui a écrit : «Le tigre ne clame pas sa tigritude. Il bondit sur sa proie». Le tigre (la Chine) ne bavarde pas inutilement. Le félin a pris son envol pour sa proie, son objectif ultime, le centenaire de la fondation de la République Populaire de Chine en 1949.