Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba et le groupe  français Bolloré ont annoncé ce 2 juillet un «partenariat mondial» visant à «développer des projets communs» et «explorer de nouvelles opportunités commerciales».

D’après l’accord signé, la branche d’informatique dématérialisée Alibaba Cloud, fournira à Bolloré «des services de ‘cloud’, de ‘big data’, d’intelligence artificielle, de réseaux de diffusion de contenus et de solutions de contenus», ont précisé les deux groupes dans un communiqué commun.

Alibaba et Bolloré devraient également coopérer dans les domaines du bus et de la voiture électrique, de l’auto-partage et de la batterie électrique. Il s’agit de secteurs dans lesquels Bolloré a massivement investi ces dernières années.

Les deux groups comptent «explorer» des «possibilités de co-développement de solutions internet pour les voitures et bus électriques». Le communiqué précise aussi qu’ils «étudieront la faisabilité» d’utiliser les batteries lithium métal polymère (LMP) de Bolloré dans les centres de données d’Alibaba.

Bolloré Logistics et la filiale logistique d’Alibaba, Cainiao Smart Logistics Network se pencheront étudieront également «les opportunités de coopération entre leurs capacités, leurs hubs et leurs réseaux logistiques en Asie, au Moyen-Orient en Afrique et en Europe».

Cyrille Bolloré, directeur général de Bolloré Transport et Logistics, a indiqué dans le communiqué être «impatients de travailler avec Alibaba et ses filiales pour développer des activités dans nos marchés respectifs et joindre nos forces dans les autres parties du monde».  

De son côté, Simon Hu, président d’Alibaba Cloud, a assuré que «nous sommes fiers d’apporter notre cloud, notre big data et notre technologie d’intelligence artificielle au Groupe Bolloré ainsi que de soutenir son ambition d’être pionnier dans la transformation numérique».