Sélectionner une page

ECONOMIE

Plan de relance et révision de l’objectif de croissance par Beijing

Le gouvernement va dévoiler un plan de soutien de 1.000 milliards de yuans (131,4 milliards d’euros) pour soutenir son économie, qui devrait chuter cette année pour la première fois en 40 ans. En raison de la pandémie de coronavirus, Beijing doit impérativement revoir sa prévision de croissance, selon quatre sources proches des instances dirigeantes.

Ces sources ont expliqué à l’agence de presse britannique, Reuters, que le plan visera à stimuler les investissements dans les infrastructures grâce à des emprunts des gouvernements locaux à hauteur de 2.800 milliards de yuans (368 milliards d’euros). Ces dernières ajoutent que le ratio du déficit budgétaire national pourrait atteindre des niveaux records cette année.

Le gouvernement devrait probablement revoir à la baisse son objectif de croissance économique pour 2020 étant donné l’impact prolongé de la pandémie. D’après ces sources citées par Reuters, Beijing examine les propositions de conseillers visant à réduire l’objectif de croissance à 5% en 2020 contre une prévision de 6% établie en décembre.

Toute révision de l’objectif de croissance doit être décidée par les hauts dirigeants avant la réunion annuelle du Parlement, qui était initialement prévue le 5 mars mais qui a été reportée en raison de l’épidémie. Cette réunion parlementaire pourrait avoir lieu fin avril ou début mai, ont indiqué les sources.

Ces mesures interviennent à un moment où les analystes réduisent leurs prévisions de croissance pour la Chine à des niveaux jamais vus depuis la fin de la révolution culturelle en 1976, une forte contraction étant attendue au premier trimestre.

En 2019, la croissance du produit intérieur brut a atteint son niveau le plus bas depuis près de 30 ans, à 6,1%. Les perspectives économiques se sont alors considérablement assombries cette année, à cela s’ajoute l’épidémie de coronavirus et le confinement strict ayant perturbé l’activité des entreprises.

« Lorsque l’économie subit un grand choc, il est nécessaire d’intensifier le soutien de la politique budgétaire étant donné que la politique monétaire aura une efficacité limitée », a déclaré une des sources.

Une augmentation des dépenses publiques pourrait faire passer le déficit budgétaire de 2020 à 3,5% du PIB, contre 2,8% l’année dernière. De plus, le gouvernement a maintenu durant plusieurs années un plafond de 3% pour le ratio de déficit budgétaire annuel. Or ce plafond a été atteint pour la dernière fois en 2017, et la mise en place d’un niveau de 3,5 % serait le plus élevé jamais enregistré, selon les analystes.

Dans le même temps, la Banque Populaire de Chine pourrait réduire davantage le ratio de réserves obligatoires des banques et les taux d’intérêt afin d’encourager la distribution de crédits et de réduire les coûts de financement des entreprises, ont indiqué les sources.

La Chine a déjà mis en place une série de mesures fiscales et monétaires pour fournir des crédits et des allégements fiscaux aux entreprises, en particulier aux petites entreprises qui ont supporté le plus gros de l’épidémie.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :