jeudi, juillet 25

Prévenir une crise de confiance vis-à-vis d’Evergrande en Chine

De Project Syndicate, par Shang Jin Wei – Beaucoup ont attribué la récente baisse des principaux indices boursiers mondiaux aux inquiétudes concernant le groupe chinois de développement immobilier lourdement endetté Evergrande.

Pour restaurer la confiance des investisseurs et minimiser les dommages économiques, les autorités chinoises doivent éliminer tout doute quant à leur volonté de faire le nécessaire pour contenir les retombées potentielles d’un défaut d’Evergrande.

Evergrande est spécialisé dans la construction et la vente d’appartements résidentiels dans les villes chinoises de deuxième et troisième rangs, bien qu’il se lance également dans d’autres activités, notamment la fabrication de véhicules électriques.

Le passif total de l’entreprise est estimé à environ 2 000 milliards de yens (environ 300 milliards de dollars), ce qui équivaut à environ 2% du PIB de la Chine en 2020.

À un certain niveau, le problème financier réel est considérablement plus petit que ce que suggère ce nombre. Evergrande possède de nombreux actifs corporels, notamment des terrains (techniquement, le droit de construire dessus), des appartements achevés qui n’ont pas encore été vendus et des immeubles à appartements partiellement construits. Selon l’entreprise, la valeur de ses actifs dépasse celle de ses passifs.

Mais à un autre niveau, le choc négatif potentiel d’un défaut d’Evergrande pour l’économie chinoise pourrait représenter bien plus qu’une perte de 300 milliards de dollars. Pour commencer, la société dispose d’une série de prêts et d’obligations arrivant à échéance dans les semaines et les mois à venir. Pour faire face à ces remboursements, il faudra des liquidités et non des biens immobiliers illiquides. Si le groupe est contraint de céder des actifs lors d’une vente incendie, il devra faire face à une importante décote financière.

Trois autres sources d’incertitude pourraient grandement amplifier l’impact négatif d’un défaut d’Evergrande sur le reste de l’économie chinoise. Premièrement, il y aurait un effet d’entraînement psychologique sur de nombreux autres promoteurs immobiliers qui, comme Evergrande, utilisent la dette pour financer leurs opérations. Si les prêteurs potentiels de ces entreprises s’inquiètent de la disparition du secteur immobilier, de nombreuses entreprises peuvent constater que leur financement s’épuise. Alors que les craintes d’une chaîne de faillites dans le secteur deviennent autoréalisatrices, un grand nombre de ces entreprises feront également faillite.

Ensuite, il y a le débordement d’Evergrande sur le système financier chinois. Alors que l’étendue des emprunts de l’entreprise auprès des banques et des institutions financières non bancaires est facile à découvrir et à documenter, les canaux et l’ampleur des divers effets indirects sont plus incertains. Par exemple, si Evergrande fait faillite, nombre de ses fournisseurs d’acier, de ciment et d’équipement pourraient également avoir des difficultés à rembourser leurs prêts bancaires. Les prêts en cours des banques à d’autres sociétés immobilières pourraient également devenir non productifs.

Par ailleurs, Evergrande a également puisé de manière agressive dans le secteur bancaire parallèle de la Chine pour financer ses opérations, et une partie de ces emprunts est gérée par des parties non cotées du groupe qui ne divulguent pas entièrement leurs bilans. Il n’existe pas de compte rendu transparent et audité du montant de ces emprunts.

La troisième et peut-être la plus importante source d’incertitude est de savoir si les autorités chinoises peuvent empêcher un effondrement financier généralisé si le problème d’Evergrande se transforme en crise systémique.

Parce que la Chine a un ratio dette publique/PIB beaucoup plus bas ( environ 70% en 2021) que les États-Unis (133%), le Japon (257%) et la France (115 %), le gouvernement a toujours la capacité fiscale pour faire face à une crise potentielle. Et la Banque populaire de Chine a les outils et la capacité d’injecter des liquidités dans l’économie pour faire face à tout gel potentiel du crédit.

Ce qui est moins certain, c’est si les autorités ont la volonté de prendre de telles mesures. Evergrande n’est pas une entité publique, et le gouvernement pourrait être réticent à aider le fondateur et actionnaire majoritaire multimilliardaire de l’entreprise, Hui Ka Yan, en raison de sa campagne actuelle de « prospérité commune ».

Les autorités chinoises peuvent prendre deux mesures pour empêcher une panique bancaire et calmer les marchés des capitaux. Le premier est de communiquer clairement qu’ils peuvent sauver les nombreuses parties prenantes d’Evergrande (autres que Hui). Il s’agit notamment de ses prêteurs et de ses employés, ainsi que des ménages qui ont payé l’entreprise pour un appartement mais n’en ont pas encore reçu. Cela peut être accompli en facilitant l’achat par d’autres entreprises de projets de construction et d’autres actifs auprès d’Evergrande.

Deuxièmement, le gouvernement peut annoncer un plan d’urgence impliquant des mesures rapides et décisives pour arrêter les diverses retombées en cas de faillite d’Evergrande. Les décideurs devraient documenter et divulguer l’exposition de chaque prêteur à l’entreprise, et souligner la volonté et la capacité du gouvernement d’utiliser une combinaison de mesures fiscales et monétaires pour garantir que les institutions financières chinoises seront en mesure de remplir toutes leurs obligations, quoi qu’il arrive.

Les autorités pourraient bien examiner ces mesures maintenant. Mais l’annonce publique d’un tel plan peut éliminer l’incertitude quant à l’état de préparation et à la capacité d’agir du gouvernement, et peut ainsi contribuer grandement à mettre fin à la panique du marché.

Shang-Jin Wei, ancien économiste en chef à la Banque asiatique de développement, est professeur de finance et d’économie à la Columbia Business School et à la School of International and Public Affairs de l’Université de Columbia.

Copyright : Project Syndicate, 2021.
www.project-syndicate.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *