Les ventes de voitures en Chine ont plongé de 19,6% en septembre, pour le cinquième mois consécutif, la pénurie mondiale de semi-conducteurs et les difficultés d’approvisionnement en électricité freinant la production.

Selon les données publiées par l’Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM), 2,07 millions de véhicules ont été vendus le mois dernier sur le plus grand marché automobile du monde.

« De nombreux grands constructeurs automobiles ont été contraints d’arrêter ou de réduire leur production en raison de la pénurie sur l’énergie et les puces électroniques, ce qui explique le repli des ventes », a indiqué Chen Shihua, un haut responsable de la CAAM.

« Les difficultés d’approvisionnement en puces électroniques se sont néanmoins atténuées en Chine le mois dernier », a-t-il ajouté auprès de l’agence de presse, Reuters. D’ailleurs, l’Association chinoise des constructeurs automobiles s’attend désormais à ce que la situation s’améliore encore sur les trois derniers mois de l’année.

Favorisées par les incitations gouvernementales, les ventes de véhicules dits à énergie nouvelle (NEV) ont plus que doublé en septembre pour atteindre 357.000. Ce segment regroupe les voitures électriques, les modèles hybrides rechargeables et les versions à hydrogène.

D’ailleurs Tesla, qui fabrique sa berline Model 3 et son SUV Model Y à Shanghai, a vendu 56.006 véhicules fabriqués en Chine en septembre, soit le chiffre le plus élevé depuis qu’il a débuté sa production dans le pays il y a deux ans.