lundi, juin 17

Étiquette : politique sécuritaire

Les Emirats soutiennent la politique de la Chine au Xinjiang
Orient, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Les Emirats soutiennent la politique de la Chine au Xinjiang

Le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed al-Nahyane, a déclaré soutenir la politique sécuritaire controversée de la Chine dans le Xinjiang. Suite à des attentats sanglants attribués à des membres de la minorité majoritairement musulmane des Ouïghours, le gouvernement impose des mesures de sécurité strictes dans cette vaste région. La Chine est soupçonnée d'avoir interné jusqu'à un million de personnes dans des camps de rééducation, appelés par Beijing, «centres de formation professionnelle» destinés à lutter contre la radicalisation islamiste. Durant sa rencontre à Beijing avec le président Xi Jinping, le cheikh Mohammed ben Zayed al-Nahyane a déclaré que son pays «apprécie hautement les efforts déployés par la Chine pour protéger les droits et les intérêts des minor...
Les Etats-Unis et l’Allemagne évoquent le Xinjiang à l’ONU
MONDE, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Les Etats-Unis et l’Allemagne évoquent le Xinjiang à l’ONU

La Chine a accusé le 3 juillet les Etats-Unis et l'Allemagne d'avoir proféré des «accusations sans fondement» au Conseil de sécurité de l'ONU sur la politique sécuritaire menée par le gouvernement chinois au Xinjiang. Après une série d'attentats commis par des membres de la minorité Ouïghoure, les autorités ont imposé des mesures de sécurité strictes La Chine est soupçonnée d'avoir interné jusqu'à un million de personnes dans des camps de rééducation, ce que dément le gouvernement. En effet, Beijing conteste le chiffre et parle de «centres de formation professionnelle» destinés à lutter contre la radicalisation islamiste. Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a confirmé des informations selon lesquelles des diplomates américains et allemand...
La surveillance au Xinjiang rapporte un milliard
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

La surveillance au Xinjiang rapporte un milliard

La présence accrue de la police dans la province du Xinjiang, pour prévenir tout séparatisme et extrémisme islamiste, a permit à des entreprises spécialisées en caméras et équipementiers des "centres de rééducation" de s'enrichir. D'après l'Agence France Presse, ce marché représenterait plusieurs milliards d'euros pour les fournisseurs. En effet, les caméras sont désormais omniprésentes, suscitant l'indignation des organisations internationales de défense des droits de l'homme qui dénoncent des intrusions dans la vie privée. Reconnaissance faciale, scans d'iris, prélèvements d'ADN et intelligence artificielle sont également utilisés par les autorités du Xinjiang pour veiller les fauteurs de trouble potentiels. Selon Adrian Zenz, expert de la sécurité en Chine à l'European School o...