Cette nouvelle arme hypersonique a été testée avec succès par la complexe hypersonique Sky Star 2 dans le nord-ouest de la Chine. Durant ce test d’une dizaine de minutes, l’appareil s’est séparé de la fusée porteuse et a réalisé plusieurs manœuvres.

Tout démarre en janvier 2014, l’armée teste un planeur hypersonique appelé Wu-14 (ou DF-ZF). Par la suite, quatre essais ont été menés, mais trois d’entre eux n’ont pas été concluants.

​Les appareils hypersoniques sont fabriqués en forme d’angle, lui permettant de se servir d’ondes de choc provoquées par le vol à des vitesses supersoniques. D’après Tyler Rogoway, analyste de la revue The Drive, a indiqué en juin 2018 que la Chine devançait la Russie en matière de mise au point de chasseurs, en affirmant qu’«il ne faut pas sous-estimer la capacité de la Chine à faire des grands bonds en matière de technologies aérospatiales».

En novembre 2018, deux essais d’un missile balistique à portée intermédiaire ont été réussis. Appelé DF-17, cet engin serait en mesure d’emporter un planeur hypersonique comme charge utile. Les tests ont été effectués depuis le centre spatial de Jiuquan, en Mongolie intérieure.

La portée du DF-17 est estimée à 2.500 km au maximum. Le planeur hypersonique, libéré dans la stratosphère, aurait volé pendant 11 minutes et parcouru 1.400 km, au cours de l’un des deux essais.