mercredi, juillet 24

Un village en quarantaine après un cas mortel de peste bubonique

Le village de Suji Xincun en Mongolie intérieure a été placé en quarantaine à cause de la peste bubonique.

Une personne habitant le village chinois de Suji Xincun de la région de Baotou en Mongolie intérieure est morte après avoir contracté la peste bubonique, selon RTL.

Après le séquençage ADN, il s’agit bien de la peste bubonique. Cependant, l’origine de la contamination n’a pas encore été déterminée, alors que le pays fait toujours face à des cas de coronavirus.

Une alerte précoce de l’épidémie a été lancée et les habitants ont ainsi été placés en quarantaine, même si pour l’heure ils ont été testés négatifs. Il s’agit de 35 personnes qui ont été en contact avec le malade décédé. Pour le moment, l’origine de la contamination reste inconnue.

En juillet, 28 personnes étaient en quarantaine dans la province de Mongolie intérieure, au nord de la Chine, après qu’un chasseur ait été diagnostiqué avec la peste bubonique. D’après la commission sanitaire régionale, le patient non identifié aurait été infecté par la peste après avoir attrapé et mangé un lapin sauvage dans le comté de Huade en Mongolie intérieure.

Début août, la région autonome de Mongolie intérieure avait confirmé qu’une personne était décédée après avoir contracté la peste bubonique. Il s’agissait d’un adolescent tombé malade après avoir chassé et mangé une marmotte.

La peste se transmet la plupart du temps par la morsure de puces de rongeurs infectés. Suite à ces cas, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a dit suivre l’évolution de la peste bubonique en Chine et a précisé que la situation étant bien gérée, la menace n’était pas élevée. D’autant plus que des antibiotiques peuvent soigner cette maladie si le diagnostic est précoce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *