Le fondateur du géant de l’immobilier, Wang Jianlin, s’alarme de l’apparition de « la plus grande bulle de l’histoire » dans le secteur, avertissant d’un nouveau essoufflement de l’économie.

Dans un entretien accordé à CNN, Wang Jianlin a expliqué que les prix des logements continuent à grimper dans les grandes métropoles, mais chutent dans les villes plus petites, en raison du nombre important d’appartements invendus.

Les dernières données publiées le 19 septembre par le Bureau national de la statistique, ont montré une hausse des prix immobiliers dans les 70 plus grandes villes du pays, de 9,2% en août par rapport au même mois de 2015. Le secteur immobilier connaît en août sa plus forte progression depuis janvier 2014, alors qu’en juillet, les prix avaient progressé de 7,9% sur un an.

Les prix ont bondi de 43,8% dans la ville côtière de Xiamen, ou encore de 40,3% à Hefei, dans l’intérieur du pays, connaissant les deux plus fortes progressions sur un an. Tandis qu’à Shanghai et Beijing, les prix ont progressé respectivement de 31,2%, et de 23,5%.

Trois jours avant, la Banque populaire de Chine publiait un sondage dans lequel, 53,7% des personnes interrogées trouvent les prix de l’immobilier, au 3ème trimestre « élevés et difficiles à accepter« . De plus, 23,1% des sondés pensent que les prix continueront à augmenter au 4ème trimestre, alors que 52,2% estiment que les prix resteront inchangés.

« Je ne vois pas de bonne solution à ce problème », déclare Wang Jianlin à la chaîne d’information américaine. « Le gouvernement a mis en place toutes sortes de mesures – en limitant les achats et le crédit – mais aucune n’a fonctionné », a indiqué la 1ère fortune de Chine selon le magazine Forbes.

Conscient du problème, le gouvernement a annoncé l’adoption prochaine d’une réglementation et politique immobilière, en fonction de la situation de chaque ville, selon China Securities Daily, citant le ministère du Logement et de la Construction urbaine et rurale (MOHURD).

Ce dernier a indiqué dans son dernier rapport – intitulé « Mesures d’exécution du plan pour construire un gouvernement géré par la loi (2015-2020) » – vouloir « améliorer la macro régulation sur le marché immobilier » et lancer différentes mesures selon les villes, a indiqué Yan Yuejin, directeur de recherche d’un groupe de réflexion de l’Institut E-House China R & D, une agence de recherche sur le marché immobilier.

Désormais, « les municipalités connaissant une augmentation rapide du prix de l’immobilier ou celles anticipant une hausse de prix éventuelle pourraient à l’avenir lancer des politiques de restriction », a-t-il précisé, le 10 septembre lors d’un point presse.