La Chambre des représentants américaine devrait adopter une loi qui pourrait empêcher certaines entreprises chinoises de coter leurs actions sur les bourses américaines, sauf si elles respectent les normes d’audit américaines.

La Maison Blanche

Selon, des assistants du Congrès, la Chambre doit voter ce 2 décembre une loi sur «la responsabilité des sociétés étrangères détenant des comptes», interdisant aux titres de sociétés étrangères d’être cotées à une bourse américaine si elle n’a pas respecté les audits du US Public Accounting Oversight Board pendant trois ans.

Le projet de loi, parrainé par le sénateur républicain John Kennedy et le sénateur démocrate Chris Van Hollen, a été adopté au Sénat en mai par consentement unanime, de sorte que l’adoption de la Chambre l’enverrait à la Maison Blanche pour que le président américain Donald Trump veto ou signe une loi, a déclaré Reuters.

Le projet de loi donnerait aux entreprises chinoises comme Alibaba, China Telecom Corp et China Mobile trois ans pour se conformer aux règles américaines avant d’être retirées des marchés américains.