Le Centre de presse pour la célébration du 100e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC) a tenu sa seconde conférence de presse à Beijing, afin d’inciter des responsables à évoquer les réalisations accomplies dans divers domaines sous la direction du PCC. Des réalisations saluées par Alberto Moreno, homme politique péruvien.

« Les réalisations historiques accomplies pour assurer une gouvernance complète et stricte du Parti dans la nouvelle ère ont fourni une orientation politique forte et une garantie pour atteindre l’objectif du premier centenaire », a déclaré Xiao Pei, chef adjoint de la Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC et de la Commission nationale de supervision. Ce dernier a évoqué le travail des autorités d’inspection et de supervision de la discipline.

« Sous la direction forte du Comité central du PCC, les relations entre les partis politiques, les groupes ethniques, les religions, les couches sociales et les compatriotes dans le pays et à l’étranger, sont devenues plus harmonieuses », a déclaré Xu Yousheng, chef adjoint du Département de travail du front uni du Comité central du PCC.

Le PCC a maintenu des contacts réguliers avec plus de 560 partis et organisations politiques dans plus de 160 pays et régions du monde, a indiqué Guo Yezhou, chef adjoint du Département international du Comité central du PCC.

L’économie chinoise a vu sa croissance multipliée par environ 189 en termes réels depuis la fondation de la Chine nouvelle, selon Han Wenxiu, un responsable de la Commission centrale des affaires financières et économiques.

Ce dernier a indiqué qu’avec «une production économique totale dépassant les 100.000 milliards de yuans (environ 15.500 milliards de dollars), la Chine est la deuxième économie mondiale et sa part dans l’économie mondiale est passée à plus de 17%».

«Les réalisations de la Chine sont un excellent exemple de ce qui peut être accompli lorsqu’un parti est en phase avec son temps et poursuit des idéaux élevés au service de l’humanité», a estimé de son côté Alberto Moreno, président du Parti communiste du Pérou-Patrie rouge (PCP-PR).

Ce dernier a expliqué dans une interview accordée à l’agence de presse Xinhua que «le chemin du socialisme à la chinoise que suit le Parti communiste chinois (PCC) est original et répond aux exigences du monde d’aujourd’hui, ainsi qu’aux conditions de la Chine».

Drapeau du Parti Communiste Chinois

A l’occasion des 100 ans du PCC, Alberto Moreno a déclaré que depuis les premiers jours de sa fondation jusqu’à aujourd’hui, «le PCC a adhéré à un principe : combiner le marxisme avec les idéaux révolutionnaires chinois et continuer à innover dans la pratique».

Alberto Moreno, homme politique péruvien de 80 ans, s’est rendu pour la première fois en Chine en décembre 1966, et y a séjourné durant sept mois, avec une délégation de membres de son parti, le Parti communiste du Péru.

Pendant « une bonne partie de ce temps, je suis resté à Beijing. Nous avons visité Shanghai, Tianjin, Hangzhou, Guangzhou, Nanchang, Chongqing, Wuhan, Changsha, Xi’an et Yan’an. Bien sûr, je suis arrivé en Chine avec le rêve d’un pays construisant le socialisme, un monde différent de la société dont je suis issu », a-t-il indiqué.

« La Chine de l’époque était une Chine rurale, une Chine de villes traditionnelles, à l’exception peut-être de Shanghai », se souvient Alberto Moreno. Depuis la Chine a largement évolué : «son développement est impressionnant, le niveau de vie de la population est surprenant (et) son progrès technologique, par rapport à ce que j’ai vu, est extrêmement différent».

Alberto Moreno est retourné en Chine à plusieurs reprises, la dernière fois en 2018. Il a déclaré que « chaque visite a marqué une découverte – ses réalisations sont remarquables ». « Les réalisations de la Chine, dans un laps de temps relativement court, sont la merveille du monde. C’est une réalité qui ne peut être ignorée, que les peuples du monde applaudissent », a-t-il salué.

Membre du PCP-PR depuis l’âge de 23 ans, Alberto Moreno a estimé que le centenaire de la fondation du PCC « est un événement d’une grande importance historique mondiale« . C’est « un parti en perpétuel renouvellement, qui ne perd pas ses liens avec la base, qui se fie toujours aux faits et qui préserve son style de travail communiste et ses valeurs éthiques », a-t-il dit. Sous sa direction, « le peuple chinois a créé un véritable miracle (…) C’est une réalité qui ne peut être ignorée et les gens du monde entier l’admirent », selon lui.

Le développement de la Chine n’est pas une menace « comme le croient les défenseurs de l’hégémonie dans le monde », mais une garantie de paix, de stabilité et de sécurité mondiales, a souligné le chef du PCP-PR. « Nous souhaitons au Parti communiste chinois de nouvelles et plus grandes victoires! Ses succès dans la réalisation de ses grands objectifs et dans la construction d’un socialisme à la chinoise sont des panneaux indicateurs qui indiquent à l’humanité la voie à suivre », a-t-il conclu.