La Tanzanie relance les négociations avec la Chine pour le port de Bagamoyo

par | Juin 29, 2021 | Afrique, Chine - Afrique, MONDE

De notre stagiaire Manon KBidi – La présidente Samia Suluhu Hassan a déclaré de relancer le projet du port de Bagamoyo, le 26 juin lors du 12e Sommet du Conseil National des Affaires de la Tanzanie. Cette dernière a fait cette annonce quelques jours après son entretien avec le président chinois Xi Jinping,

Situé en Afrique de l’Est, le port de Bagamoyo en Tanzanie s’ouvre sur l’océan Indien et est à 70 km au nord de la capitale Dar es Salaam. En 2015, la Tanzanie avait signé un accord avec la « China Merchants Holdings International » pour la construction du port de Bagamoyo et d’une zone économique spéciale. Mais, l’ancien président tanzanien John Magufuli avait suspendu le projet en 2019 et est décédé la même année.

En effet, ce dernier avait accusé les investisseurs chinois de présenter des conditions abusives et défavorables en échange d’un financement. « Ils veulent que nous leur donnions une garantie de 33 ans et un bail de 99 ans » avait-il déclaré.

Lire aussi : La Tanzanie suspend le méga-projet avec la Chine

Cependant, depuis l’arrivée au pouvoir de Samia Suluhu Hassan, la nouvelle présidente a décidé de relancer les projets et d’améliorer les relations avec la Chine.

Considéré comme le futur plus grand port de l’Afrique de l’Est, d’une valeur de 10 millions de dollars (9M€), les travaux sur la zone visent à transformer le pays et d’en faire une position stratégique pour le commerce, les transports et accroître la présence militaire chinoise.

Le South China Morning Post a rappelé que Xi Jinping s’est rendu en Tanzanie en 2013 pour signer l’accord portuaire, afin de permettre aux entreprises de se lancer. Cet accord a été réalisé dans le cadre de l’initiative chinoise « la Ceinture et la Route ».

Selon l’Observatoire français des Nouvelles Routes de la Soie, la construction du méga projet devrait prendre environ 30 ans pour atteindre son plein potentiel. Le port aura la capacité de traiter vingt fois plus de marchandises que le port de Dar es Salaam, le plus grand port du pays.

A la suite d’une conversation téléphonique entre le président chinois Xi et la présidente tanzanienne Hassan et après huit années de désaccords, le projet devrait prendre un nouveau départ.

Au cours de leur conversation, le président Xi Jinping s’est engagé à ouvrir le marché chinois aux produits tanzaniens et à accroître ses investissements dans le secteur industriel du pays, a rapporté le communiqué de The Citizen.

Au début de l’année 2021, après la visite du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, les entreprises chinoises China Civil Engineering Construction Corporation et China Railway Construction ont commencé à construire un chemin de fer de 1,3 milliard de dollars en Tanzanie.

Ces entreprises construiront également la cinquième phase du chemin de fer reliant la ville portuaire Mwanza sur les rives du lac Victoria et la ville méridionale d’Isaka à 341 km.

Aussi, la Zambie pays voisin de la Tanzanie, fut le premier pays de la région de l’Afrique à établir des relations diplomatiques avec la Chine. Il a travaillé avec les dirigeants de la Chine pour établir des relations solides afin de permettre la construction du chemin de fer reliant la Zambie et la Tanzanie.

Selon le Monde, le Sud et l’Est de l’Afrique représentent les deux tiers des investissements chinois, contre 26% pour l’Afrique de l’Ouest et seulement 8% pour l’Afrique centrale.

Ainsi, la Chine continue d’intensifier et de diversifier ses investissements en Afrique. La transformation des villes par la construction de nouvelles infrastructures, donne non seulement à l’Afrique une réelle opportunité de se développer, mais permet aussi à la Chine d’avancer dans son projet des Nouvelles Routes de la Soie.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :