Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé ce 23 janvier que 571 cas confirmés de pneumonie causée par le nouveau coronavirus (2019-nCoV) avaient été signalés dans 25 régions de niveau provincial à travers le pays.

Selon le bilan établi le 22 janvier en fin de journée, 393 cas suspects ont été signalés, selon la Commission nationale de la santé.

L’épidémie de pneumonie a fait 17 morts, tous dans la province centrale du Hubei. Les patients décédés étaient âgés de 48 à 89 ans, a précisé le communiqué de la Commission. La plupart des patients décédés avaient des problèmes de santé sous-jacents, tels que cirrhose, diabète, hypertension artérielle et maladies coronariennes.

Les régions de Hong Kong, de Macao et de Taïwan, les Etats-Unis, le Japon et la République de Corée ont chacun confirmé un cas, et la Thaïlande, trois.

Au total, 5.897 contacts étroits ont été identifiés, a indiqué la commission, ajoutant que parmi eux, 4.928 étaient sous observation médicale, tandis que 969 autres ont pu quitter l’hôpital.

« Selon les connaissances actuelles, la période d’incubation du virus peut atteindre 14 jours« , d’après un plan de prévention et de contrôle publié le 22 janvier par la commission.