L’Algérie et la Chine ont signé leur deuxième Plan quinquennal de coopération stratégique globale 2022-2026, selon le communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, et le membre du Bureau politique du Parti communiste chinois, conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, Wang Yi, ont annoncé conjointement la signature du «deuxième Plan quinquennal de coopération stratégique globale entre l’Algérie et la Chine pour la période 2022-2026».

Ce plan est «le deuxième du genre à être signé entre les deux pays dans le domaine de la coopération stratégique globale depuis l’établissement des relations de partenariat stratégique global entre l’Algérie et la Chine», selon le communiqué du ministère.

Il vise «la poursuite de l’intensification des contacts et de la coopération entre l’Algérie et la Chine dans tous les domaines, dont l’économie, le commerce, l’énergie, l’agriculture, les sciences et technologies, l’espace, la santé et la culture, outre le renforcement de l’harmonisation des stratégies de développement entre les deux pays», a souligné le communiqué.

Les deux pays comptent saisir l’opportunité de la mise en œuvre de ce plan quinquennal pour «approfondir leur coopération pratique dans tous les domaines, au service de la consolidation des relations de partenariat stratégique global entre les deux pays et au bénéfice des deux pays et peuple amis», a conclu le communiqué.

Le ministère algérien des Affaires étrangères n’a pas annoncé le lieu de la signature de ce plan. Cependant, il est probable, selon des sources officielles algériennes, contactées par l’Agence de presse Anadolu, qu’elle a eu lieu en marge de la participation des deux ministres au sommet de la COP27 sur le climat, qui se déroule actuellement à Charm el-Cheikh, en Égypte.

Il s’agit du deuxième plan du genre signé entre la Chine et l’Algérie. Le premier a été scellé en 2014 avec un accord de « partenariat stratégique global », visant à renforcer la coopération économique entre les deux pays.

L’Algérie a rejoint l’initiative chinoise « Ceinture et Route » (nouvelle route de soie) en 2018, et en mars 2022, les deux pays ont annoncé qu’ils étaient parvenus à un consensus sur le « plan exécutif pour la construction conjointe de l’initiative, qui sera signé dans les meilleurs délais ».

Depuis 2013, la Chine est en tête du classement des pays exportateurs vers l’Algérie, devançant la France qui était pourtant le partenaire historique de l’Algérie pendant des décennies.