Le géant chinois de la technologie Tencent Holdings a entamé une nouvelle série de licenciements dans trois des six divisions commerciales du groupe, selon quatre sources proches du dossier.

Les sources ont déclaré à l’agence de presse Xinhua que les licenciements touchent les activités de streaming vidéo (PCG), de jeux vidéo (IEG) et de stockage cloud (CSIG). Les deux autres sources ont précisé que des membres du personnel des activités de jeux avaient été informés la semaine dernière de leur licenciement.

Tencent s’est refusé à tout commentaire et l’agence de presse Reuters n’a pas été en mesure d’établir l’ampleur des licenciements. Cependant, la société basée à Shenzhen avait déjà procédé à des suppressions de postes au début de l’année, tout comme Alibaba Group et de plus petites entreprises technologiques chinoises comme Xiaohongshu.

En août, Tencent a révélé que le nombre de ses employés était tombé à 110.715 à la fin du mois de juin, contre 116.213 en mars. La direction avait déclaré qu’elle se concentrait sur la réduction des coûts et qu’elle avait fermé des activités non essentielles dans certains domaines.

Tencent envisage également une expansion mondiale et revoit sa stratégie de fusions et acquisitions, afin de se concentrer sur l’achat de participations majoritaires, principalement dans des sociétés de jeux à l’étranger, selon des informations de Reuters datant d’octobre.

En septembre 2022, la firme a licencié la quasi-intégralité des employés de Fanbyte, site d’information jeu vidéo. Le même mois, entre 20 et 30 employés de 4GTV, une émission web dédiée aux jeux vidéo, ont été licenciés.