Sélectionner une page

SCI/TECH,Zoologie

Attention à l’abus des techniques de clonage

De notre stagiaire Armand Lilian – D’après certains médias, le clonage d’animaux est en hausse depuis quelques années.

Afin de commémorer son animal de compagnie « Nini », récemment décédé, Zhang Yan, spécialisé dans la vente de vin à Shanghai, a dépensé 380 000 yuans pour faire une copie de « Nini ». Celui-ci n’est pas le premier chien dans ce cas, avant lui, des chiens tels que « Guaiguai », « Doudou » ou encore « Guozhi », ont vu le jour pour la 2ème fois après avoir été clonés.

En avril 2005, une équipe de recherche coréenne avait donné vie au tout premier chien clone, appelé « Snuppy », à partir de cellules somatiques dans un laboratoire d’expérimentation. Ces dernières années, avec la croissance du marché de la vente d’animaux de compagnie, le clonage d’animaux a commencé à se commercialiser. Une société coréenne a vendu plus de 1200 chiens clonés dans le monde entier et est entrée, en 2014, sur le marché chinois des animaux domestiques clonés.

La société ayant cloné « Nini », le chien de Zhang Yu, est une société chinoise dont l’objectif est de cloner 300 chiens sur un à deux ans. Au cours du second semestre de 2018, 30 commandes ont été passées. La prochaine étape de la société consistera à cloner des chats, des chevaux et autres animaux.

Contrairement au clonage d’humains qui est strictement prohibé, les pays n’ont pas de législation claire concernant le clonage d’animaux domestiques. Cependant, le clonage d’animaux est également le sujet d’une controverse éthique. Le site web du magazine économique américain Forbes a publié dix problèmes scientifiques et technologiques en relation avec l’éthique et les politiques sur lesquels s’axer au cours des sept prochaines années. Sur la liste de 2019, le clonage d’animaux de compagnie est en tête de liste.

Bien que satisfaisant les besoins émotionnels de leur propriétaire, le clonage de chiens requiert l’utilisation de plusieurs chiens afin d’en récupérer les ovules, ainsi qu’une mère porteuse. Les chiens de substitution qui élèveront les clones mèneront une vie tourmentée, leur corps et leur physiologie en souffriront également. Pour parvenir à cloner « Snuppy » avec succès, la société coréenne a dû utiliser 1000 embryons et effectuer des implants sur 123 chiens en gestation.

Aujourd’hui, il n’existe pas de normes en vigueur quant aux procédures chirurgicales et aux opérations techniques de clonage d’animaux de compagnie. Étant donné que les techniques de clonage ne sont pas encore au point, certains animaux clonés peuvent présenter des anomalies congénitales et des problèmes immunitaires, ce qui représente également une menace à l’égard des droits des animaux. Plusieurs spécialistes craignent que certaines personnes ne respectent pas les principes éthiques et appliquent la technologie du clonage d’animaux domestiques à l’homme. Ce genre de préoccupation représente évidemment un problème dont il faut se soucier.

Bien que le coût du clonage des animaux de compagnie reste relativement élevé, le clonage de chiens reste plus complexe que celui d’autres animaux et le coût d’un tel processus peut atteindre plusieurs centaines de milliers de yuans. Cependant, pour certaines personnes, les animaux de compagnie sont leur principale source d’épanouissement spirituel. Certains sont prêts à dépenser de grosses sommes d’argent pour « garder » leur animal de compagnie bien-aimé et ont également les moyens financiers pour se le permettre.

D’après le « Livre blanc sur l’industrie chinoise des animaux de compagnie de 2018 », le chiffre d’affaire du marché chinois de la vente d’animaux de compagnie a atteint 170,8 milliards de yuans en 2018, soit une augmentation de 20,5% par rapport à 2017. Le chiffre d’affaire lié à la vente de chiens de compagnie s’élevait à 105,6 milliards de yuans et à 65,2 milliards de yuans pour les chats. On dénombre à l’heure actuelle 56,48 millions de chats et chiens en Chine dans les milieux urbains.

Avec l’augmentation du nombre de chiens et de chats dans les villes, le marché chinois de la vente d’animaux de compagnie devrait continuer à s’étendre. Parallèlement, compte tenu des progrès continus en matière de technique de clonage d’animaux de compagnie, le coût des clonages baissera, la demande augmentera et les problèmes potentiels seront davantage mis en évidence.

A l’heure actuelle, le clonage d’animaux de compagnie a déjà ouvert la voie à la commercialisation et les contrôles en vigueur sont toujours inexistants. Face à cette situation, les départements concernés doivent s’adapter, suivre le développement du marché du clonage d’animaux domestiques et clarifier les normes en lien avec sa commercialisation dès que possible. Au nom des animaux domestiques, il faut éviter de se laisser séduire par ce concept afin de ne pas nuire aux droits des animaux et éviter d’autant plus d’abuser des technologies de clonage d’animaux domestiques.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :