« La Chine a enregistré une baisse substantielle du déficit du commerce des services en 2019 avec de nouveaux progrès dans la réforme structurelle et le développement du commerce de haute qualité », selon le ministère du Commerce (MOC).

D’après le porte-parole du MOC, Gao Feng, le commerce des services a totalisé 5 410 milliards de yuans (environ 698 milliards d’euros) en 2019, avec des exportations en hausse de 8,9% d’une année sur l’autre à 1 960 milliards de yuans (254,8 mds €) et des importations en baisse de 0,4% pour atteindre environ 3 460 milliards de yuans (449,8 mds €) en 2019.

En parallèle, le déficit du commerce des services s’est élevé à 1 500 milliards de yuans (195 mds €) en 2019, 176 milliards de yuans (22,8 mds €) de moins qu’en 2018. Gao Feng a attribué ce chiffre à un secteur des services nationaux « robuste » et à « des politiques favorables à la croissance du commerce des services innovants ».

Il a également souligné l’expansion rapide et continue du commerce des services à forte intensité de connaissances (SFIC), qui a augmenté de 10,8% d’une année sur l’autre, pour atteindre plus de 1 870 milliards de yuans (243,1 mds €).

Les exportations des services à forte intensité de connaissances ont augmenté de 13,4% pour atteindre 991,6 milliards de yuans (128,9 mds €), tandis que les importations ont augmenté de 8% pour atteindre 886 milliards de yuans (115,2 mds €).

Le commerce des services concerne la vente et la livraison de produits intangibles tels que les transports, le tourisme, les télécommunications, la construction, la publicité, l’informatique et la comptabilité.