Les prix à la production, baromètre de la santé du secteur industriel et du renchérissement des matières premières, ont augmenté en janvier pour le 5ème mois consécutif.

L’indice PPI des prix sortie d’usine a grimpé de 6,9% sur un an en janvier, contre 5,5% en décembre et 3,3% en novembre, selon le Bureau national des statistiques (BNS). Cet indice  reflète l’ampleur de la demande pour les produits industriels et est situé au-delà des analystes, cités par Bloomberg, qui présageaient une hausse plus modérée de +6,5%.

Le secteur industriel a du faire face à une déflation depuis 2012, en raison une demande extérieur atone et d’une surcapacité entraînant des bas prix. De fait, cette accélération  apporte un nouveau souffle.

« L’augmentation des cours mondiaux du brut ont renforcé les prix dans le secteur de l’exploitation du pétrole et du gaz naturel, qui ont contribué à l’augmentation de l’indice PPI en janvier », a indiqué Sheng Guoqing, analyste du Bureau national des statistiques à l’Agence France Presse.

De même, la hausse des prix à la consommation a accéléré légèrement, à 2,5% sur un an, contre 2,1% le mois précédent. Les deux indices ont été largement influencés par le Nouvel an chinois, qui fait gonfler les prix de manière général.

« Les espoirs d’une relance durable en Chine seront déçus« , a estimé de son côté Julian Evans-Pritchard, du cabinet Capital Economics à l’AFP, ajoutant que « les effets de base qui ont relancé l’inflation ces derniers mois vont bientôt commencer à s’inverser« .