Les innovateurs chinois ont contribué à plus d’un tiers du record de demandes de brevet en 2015, soit près de 2,9 millions de requêtes. En hausse de près de 8%, selon l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), à Genève.

Selon le rapport de l’organisation sur les Indicateurs mondiaux de la propriété intellectuelle, les innovateurs chinois ont lancé davantage de procédures que les Américains et les Japonais cumulés.

De plus, la quasi totalité des demandes chinoises sont nationales. « Si la Chine reste le moteur de la croissance mondiale, l’utilisation de la propriété intellectuelle a augmenté dans la plupart des pays », a indiqué à la presse, le directeur général de l’OMPI, Francis Gurry.

L’Empire du milieu devient le 1er pays à recevoir plus d’un million de demandes, en hausse de près de 20%. La Chine dépasse les Etats-Unis, à plus de 580’000 demandes et à +1,8% ; le Japon, à près de 320’000 et en recul de 2,2% ; la Corée du Sud, qui suit, à plus de 213’000, de +1,6% ; et enfin l’Union Européenne à 160’028 et en augmentation de près de 5%.

Les demandes de brevet viennent principalement du secteur informatique, à 7,9%, devant les machines électriques, à 7,3%, et les communications numériques à moins de 5%. Au total, moins de 1,25 million de brevets ont été accordés dans le monde en 2015. La Chine a accordé plus de 359’000 brevets contre 300’000 par les Etats-Unis.