Le gouvernement français exclut pour le moment des mesures aussi drastiques que celles prises en Italie, la France se prépare à une accélération de l’épidémie.

«Nous prenons des mesures adaptées. Aujourd’hui, il n’y a pas lieu de prendre des décisions de cette nature mais si demain ou après-demain, il y avait lieu de le faire, nous l’expliquerions et peut être les prendrions-nous», a déclaré le président Emmanuel Macron.

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, assure que «le passage en stade 3 devrait arriver dans les prochains jours». ll y a 372 nouveaux cas observés en France en 24 heures, a-t-il indiqué. Dans le détail, il s’agit de « 19 hommes et 14 femmes, dont 23 sont âgés de plus de 75 ans ». De plus, »86 personnes se trouvent dans une situation grave et sont hospitalisées dans des services de réanimation. »

D’ailleurs, le ministère de la Santé précise par ailleurs qu’environ 1000 tests sont pratiqués chaque jour. Selon le dernier bilan, la France compte 1784 cas confirmés, dont 33 morts.

L’Élysée a renforcé les mesures de protection autour du président de la République et de ses collaborateurs, en limitant notamment les visites et les réunions. Le ministre de la Culture, Franck Riester, a été contaminé et est actuellement confiné chez lui. Un test pratiqué sur Nicole Belloubet, ministre de la Justice, s’est, lui, révélé négatif.

Onze foyers ont été identifiés dont deux supplémentaires en France. Le directeur général de la Santé a annoncé deux foyers de regroupements supplémentaires, dans l’Aude et dans le Calvados. Les autres « clusters » déjà identifiés se situent en Haute-Savoie (deux foyers de regroupements), dans l’Oise, dans le Haut-Rhin (après un rassemblement religieux à Mulhouse), un regroupement de cas parmi des touristes de retour d’Egypte, un dans le Morbihan et un en Corse.