Dans un communiqué de presse, le Forum économique mondial a appelé à une révolution dans l’éducation lors du Sommet du Forum consacré à l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, qui a lieu aujourd’hui et demain, à Kuala Lumpur en Malaisie.

Les chefs d’entreprise, les dirigeants et représentants politique ont appelé à des réformes majeures dans l’éducation au sein des pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, afin de tirer parti de sa jeune démographie. Le Forum économique mondial estime que par ce biais, l’ASEAN pourrait relever les défis de la 4ème révolution industrielle.

Kuala LumpurLes participants évoqué la nécessité d’une intégration régionale plus profonde afin de faire de l’ASEAN, « un marché unique et authentique ». Pour cela, « les régulateurs doivent prendre soin de ne pas étouffer l’innovation et d’empêcher les modèles d’affaires perturbateurs », souligne le communiqué.

Mari Elka Pangestu, professeur d’économie internationale à l’Université d’Indonésie, ancienne ministre du gouvernement indonésien, a commencé le lancement de la Communauté économique de l’ASEAN (AEC), expliquant que « nous sommes passés de la mise en commun des ressources à la mise en commun des marchés, mais nous avons encore à mettre en commun nos talents ».

Pour cette dernière, « la technologie est un moyen vers une fin. Mais les gens sont toujours importants, et ils accédaient à une formation et à des connaissances en utilisant la technologie ». Cette Mari Elka Pangestu a souhaité le développement de nouvelles compétences, comme la collaboration et l’empathie, car avec « des chaînes de valeur, vous ne pouvez plus travailler en vase clos ».

Mais pour cela, il faut « une révolution dans l’éducation » pour les jeunes et les personnes âgées, a déclaré Nazir Razak, Président du CIMB Group Holdings en Malaisie. Il s’agira de conjuguer, les évolutions technologiques à l’autonomisation des personnes, en particulier les jeunes, pour contester « les droits acquis, en particulier les liens bien établis entre les grandes entreprises et les gouvernements ».

Yoshiaki Fujimori, président et chef de la direction du Groupe LIXIL au Japon et co-président de la réunion du forum, a indiqué qu’une des tâches de l’ASEAN est d’approfondir l’intégration, note le communiqué. Ce dernier a indiqué que malgré la création de la Communauté économique asiatique, « il y a beaucoup de challenges que cette région a encore à rencontrer pour créer une vraie ASEAN ».