Le président américain Donald Trump a fait part de sa « déception » à son homologue chinois Xi Jinping, suite au creusement du déficit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, jugeant que la situation n’était « pas tenable ».

« Le président Trump a exprimé sa déception face à l’accroissement du déficit commercial des Etats-Unis vis-à-vis de la Chine« , a indiqué la Maison blanche, suite à la conversation téléphonique entre les deux hommes. « Le président Trump a clairement indiqué que la situation n’était pas tenable« , selon la même source.

Selon les chiffres du ministère chinois du commerce, le déficit commercial des Etats-Unis vis-à-vis de la Chine a gonflé de 10% en 2017, à 276 milliards de dollars (144,3 milliards d’euros). Un chiffre qui irrite Donald Trump. Lors de sa campagne et depuis son arrivée à la Maison Blanche, le président américain a avertit à plusieurs reprises le gouvernement chinois contre ce qu’ils considère comme une politique commerciale déloyale de la part de Beijing.

Cette nouvelle remarque de Donald Trump laisse présager une guerre commerciale, qui reste à concrétiser. D’autant que l’excédent chinois dégagé avec les Etats-Unis a augmenté de 10% en 2017, atteignant 276 milliards de dollars (226,3 milliards d’euros), son plus haut niveau des dix dernières années.

L’excédent commercial chinois a globalement plongé de 17%, pour s’établir à 422 milliards de dollars (346 milliards d’euros), soit 3,4 % du PIB chinois en 2017, contre 4,8% en 2016.

Les exportations chinoises ont augmenté l’an dernier de 7,9 %, à 2’263 milliards de dollars (1’855,6 milliards d’euros), en raison de la reprise de la demande mondiale. Elles progressé de 11,3 %, contre 9,1% avec l’Union européenne et 7% avec l’Asie.

Dans le même temps, les importations chinoises ont progressé de 15,9%, à 1’841 milliards de dollars (1’509,6 milliards d’euros), stimulées par le renchérissement des matières premières et le renforcement de la demande intérieure.

« Nos perspectives pour 2018 sont radieuses », a indiqué Huang Songping, porte-parole des Douanes chinoises, , lors d’un point presse. Cependant, « les incertitudes entourant les relations sino-américaines sont un facteur de risque à court terme », ont souligné les économistes de la banque ANZ.

De fait, les relations s’enveniment entre les Etats-Unis et la Chine depuis la visite de Donald Trump en novembre 2017. Donald Trump accuse Beijing de protectionnisme, et a réaffirmé fin décembre 2017 sa conviction que la compétitivité économique est « un sujet de sécurité nationale« , assurant la détermination de son administration à lutter pour des échanges équilibrés avec Pékin.

Des enquêtes sur l’aluminium et l’acier chinois ont été ouverte, ainsi que sur la politique du la Chine en termes de propriété intellectuelle, pouvant entraïner des sanctions de la part des américains.

D’ailleurs, en début d’année 2018, les Etats-Unis ont mis leur veto au rachat de Moneygram, une société financière américaine, par Alibaba, le géant chinois du e-commerce.