Des scientifiques découvrent un dépôt de fossiles vieux de 15 millions d’années

par | Mai 6, 2021 | CULTURE, Histoire

De notre stagiaire Marie-Lou Cazillac è Le 1er mai, l’Institut de géologie et de paléontologie de l’Académie des sciences de Nanjing a fait savoir à l’agence de presse Xinhua que des paléontologues chinois, britanniques et allemands avaient découvert un dépôt de fossiles datant de 15 millions d’années au biote (ou biota) de Zhangpu, dans la province de Fujian.

Un grand nombre de morceaux d’ambre et de fossiles de plantes y ont été préservés, illustrant de manière frappante le mode de vie des anciennes espèces qui peuplaient la forêt tropicale.

Situé dans la région de Zhangpu, dans la province de Fujian, ce biote est vieux de 15 millions d’années. Après 10 ans de collecte sur le terrain, plus de 25 000 échantillons d’ambre contenant des inclusions d’insectes et plus de 5 000 fossiles de plantes ont été prélevés.

La grande diversité des espèces trouvées font du biote de Zhangpu le plus riche jamais découvert ces 100 dernières années. Avec le biote birman de l’État Kachin, celui de la Mer Baltique et celui de la République Dominicaine, ils forment les quatre plus grands gisements d’ambre du monde.

De très nombreux spécimens ont été conservés dans l’ambre de Zhangpu, et plus particulièrement des insectes, dont on compte au moins 20 ordres et 200 familles. Les plus fréquents sont les moustiques, de l’ordre des diptères, qui représentent 55% des espèces découvertes.

Viennent ensuite les hyménoptères, comme les abeilles et les fourmis, et  diverses espèces de coléoptères, y compris les insectes hémiptères comme les pucerons, les cigales et les punaises. De plus, l’ambre contient également un grand nombre de plumes et de bactéries fossiles.

Du côté des végétaux, les espèces fossilisées que l’on retrouve le plus dans le biote de Zhangpu sont les Diptérocarpacées, les Fabacées, les Lauracées et les Clusiacées. Il y a également d’autres plantes, comme les Annonacées, les Anacardiacées, les Burséracées, les Euphorbiacées, les Mélastomatacées, les Moracées, les Myristicacées et enfin les Myrtacées. Ensemble, elles sont les espèces végétales les plus répandues dans les forêts tropicales humides d’Asie du Sud-Est.

Wang Bo, un des chercheurs de l’Institut de géologie et de paléontologie de l’Académie des sciences de Nanjing qui a dirigé la recherche, a présenté le biote de Zhangpu comme un assemblage fossile extrêmement riche. C’est la preuve de l’existence de forêts tropicales humides au sud du Fujian il y a 15 millions d’années.

La température annuelle moyenne était de 22,5°C, la pluviométrie annuelle de près de 2 mètres, et les plantes pouvaient pousser en permanence dans la forêt, comme les fleurs et les mousses. Des espèces d’escargots, d’araignées, de fourmis, d’abeilles, de grillons et de coléoptères, dont beaucoup existent encore aujourd’hui, s’y trouvaient également.

« Ce qui est particulier, c’est que cette fois, l’ambre qui a été découverte nous dévoile, en trois dimensions, les conditions de vie des espèces qui occupaient la forêt il y a 15 millions d’années. C’est comme un musée paléontologique naturel », a déclaré Wang Bo. Les conclusions de l’étude connexe sont parues le 1er mai dans la revue américaine Science Advances.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :