Des start-ups chinois ont trouvé l’idée de proposer des «testeurs d’amour» qui devront draguer l’un des partenaires pour mettre sa fidélité à l’épreuve.

Il suffirait d’entrer «test de fidélité boyfriend» dans la barre de recherche de la plateforme de e-commerce TaoBao pour que des dizaines de résultats apparaissent.

Il faudra débourser entre 2,50 € à 164 € pour acheter les services d’un testeur ou d’une testeuse. D’après certains médias, tester les femmes coûte plus cher que les hommes, au moins 90 yuans, parce que piéger les femmes est plus difficile que les hommes. Une fois la commande passée, il faut fournir toute une série d’informations personnelles sur le partenaire (travail, hobbies, centres d’intérêts, numéro de téléphone, etc.).

Le testeur doit ensuite entrer en contact avec la personne à tester, la mettre à l’épreuve et remettre un rapport des échanges. «Ensuite, le testeur va concevoir une série de trucs pour lancer le piège», a expliqué Chen Mengyuan, un étudiant de 21 ans qui travaille comme «testeur» au quotidien Global Times.

En mars dernier, le sexologue Pan Suiming a expliqué au Daily Mail que l’infidélité s’explique par le fait que la culture locale décourage les couples à divorcer, même s’ils ne s’aiment plus.

Selon lui, en 2015, près de 34% des hommes interrogés âgés de 18 à 61 ans reconnaissaient avoir déjà trompé leur partenaire. Pour les femmes, ce nombre s’élevait à 14 %.

Pan Suiming a indiqué qu’aujourd’hui, une femme sur 7,5 aurait déjà trompé son partenaire, ce qui en fait le taux le plus élevé au monde. Selon Global News, les femmes sont également plus nombreuses que les hommes à faire appel à ce service de test de fidélité.

«Certains couples se séparent lorsque le test se termine car l’un des testeurs a réussi à séduire les hommes déloyaux qui acceptent de venir pour un rendez-vous ou nient avoir des petites amies. Le testeur envoie l’historique complet de la discussion aux clients, indiquant si l’homme est loyal ou non», a souligné la plateforme.

Explosion du taux de divorce en Chine