Les autorités vont émettre un timbre illustré par un couple de cochons accompagné de ses trois porcelets.

Le nouveau timbre est illustré par une joyeuse famille de porcs comportant un verrat, une truie et trois cochonnets. Il représente pour de nombreuses personnes le signe de la fin du contrôle des naissances, et la promotion d’un élargissement de la famille. Le timbre va être commercialisé, à l’occasion de l’année du Cochon en 2019.

«Cela indique certainement que le gouvernement va abandonner toutes les restrictions sur les naissances», a indiqué Yi Fuxian, chercheur à l’Université Wisconsin-Madison, au Wall Street Journal.

Les autorités utilisent très souvent les timbres pour faire passer des messages. En 2016, lors de l’année du Singe, l’État en a émis un illustré par un couple primates, accompagné de leurs deux bébés. Ce timbre a été émit quelques mois avant l’autorisation pour les couples vivant en ville d’avoir deux enfants.

Après des décennies de politique de l’enfant unique, certains présagent depuis le début de l’année d’un changement de cap du gouvernement, en mettant totalement fin à la politique nataliste, et ainsi autoriser les familles «nombreuses».

La fin du contrôle des naissances pourrait contrer la tendance des couples à retarder la procréation et le vieillissement rapide de la population, dont 16% est âgée de plus de 60

En dépit de la mise en place de la politique de deux enfants, les naissances sont restées très inférieures aux espérances du gouvernement en 2017. Pour certains, cela s’explique par le manque de couverture sociale et le ralentissement de la croissance des revenus.