Des experts vétérinaires chinois ont été invités à Taïwan, selon les responsables du zoo de Taipei, qui a organisé une rare visite entre la Chine et Taïwan, après qu’un panda mâle qui symbolisait une période de relation plus chaleureuse a été transféré dans le service des soins de fin de vie.

Les relations entre la Chine et Taïwan sont gelées depuis 2016, Pékin a interrompu les communications officielles et les visites gouvernementales entre les deux territoires ont été supprimées. Cette décision intervient après le refus de la dirigeante du Parti Démocrate et Progressistes, Tsai Int-wen, de ne pas réitéré l’engagement du gouvernement vis-à-vis du Consensus de 1992, et notamment du « principe d’une seule Chine« .

Taïwan a décidé de faire une exception après que Tuan Tuan, un panda mâle qui a été offert à l’île par Pékin en 2008, soit tombé malade ces dernières semaines et semble entrer dans ses derniers moments.

Le panda âgé de 18 ans a perdu son appétit dès septembre 2022, et une mousse blanche est apparue autour de sa gueule. Un IRM a révélé que l’animal est atteint d’une lésion cérébrale potentiellement mortelle.

La Chine a annoncé que des experts chinois étaient prêts à fournir à Taïwan un « soutien technique et une assistance », a souligné le China Daily. Le zoo de Taipei a déclaré que les vétérinaires chinois resteront sept jours et observeront, plutôt que d’effectuer, des contrôles de santé.

« L’objectif principal est de visiter Tuan Tuan et de voir son état actuel », a déclaré Eve Wang, chef de la section animale du zoo de la ville de Taipei. « Ils ont exprimé leur désir de venir en personne visiter Tuan Tuan. Je pense aussi que ce sera un voyage très significatif« , a-t-elle ajouté.

La date exacte de la venue des vétérinaires n’a pas été communiqué, mais le Conseil des affaires continentales de Taiwan a déclaré qu’ils traitaient actuellement leurs demandes de visa.

Tuan Tuan et son compagnon de reproduction Yuan Yuan ont été donnés à Taïwan par Pékin à une époque où les relations étaient plus cordiales. Leurs noms combinés signifient « réunion » ou « unité« . Le couple est devenu des stars à Taïwan et Yuan Yuan a depuis donné naissance à deux petites femelles.

La « diplomatie du panda » de la Chine consiste à offrir des pandas géants pour améliorer les relations diplomatiques, voire en créer de nouvelles. Outil du soft power chinois, cette pratique a été mise en place en 1941 pour être officiellement arrêtée en 1984, sous la pression des écologistes.

Lire aussi : Panda chinois, un cadeau en voie de disparition

Au lieu d’un don, les pandas sont prêtés aux zoos étrangers pour une longue durée. Ces animaux sont considérés comme « trésor national » en Chine, et les refuser serait considéré comme un véritable camouflet.

Or en 2005, Taïwan a refusé le prêt de Tuan Tuan et d’un autre panda du nom de Yuan Yuan. Il faudra attendre trois ans pour que Taïwan accepte les deux pandas, lorsque Ma Ying-jeou arrive au pouvoir avec la volonté de se rapprocher de Pékin.

Image : Image d’illustration