Les bénéfices et le chiffre d’affaires d’Alibaba sont en hausse malgré les incertitudes sur son avenir. Le géant chinois du e-commerce Alibaba a dévoilé des résultats trimestriels robustes, au moment où le groupe fondé par Jack Ma est dans le collimateur de la Chine.

Au troisième trimestre, clos fin décembre 2020, Alibaba a réalisé un bénéfice net, part du groupe, de 79,43 milliards de yuans (12,17 milliards de dollars) contre respectivement 21,45 milliards de yuans, un an auparavant.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action (BFA) est ressorti à 22,03 yuans alors que le consensus s’élevait à 20,71 yuans.

Lire aussi : Alibaba Cloud continue de se développer à un rythme rapide

Le chiffre d’affaires a bondi de 37% à 221,084 milliards de yuans (33,88 milliards de dollars). Le marché talait sur 214,293 milliards de yuans. Les revenus tirés du cloud ont flambé de 50% à 16,115 milliards de yuans. L’e-commerce affiche 195,54 milliards de yuans (+38%) de ventes.

Alibaba est parvenu à avoir une performance meilleure que prévu en dépit des problèmes de son fondateur, Jack Ma depuis le 25 octobre 2020. Ce dernier avait critiqué la réglementation financière de la Chine, entraînant une reprise en main de la part des autorités chinoises du secteur Internet chinois, et surtout des sociétés contrôlées par Jack Ma.

Lire aussi : Le fondateur d’Alibaba Jack Ma réapparait après des semaines de silence

« La Chine a été la seule grande économie à enregistrer une croissance de son PIB l’année dernière. Grâce à la reprise rapide de l’économie chinoise, Alibaba a connu un autre très bon trimestre », a déclaré Daniel Zhang, président et directeur général du groupe Alibaba dans un communiqué.

Les régulateurs chinois ont stoppé in extremis en novembre 2020 une colossale introduction en Bourse à 34 milliards de dollars d’Ant Group, une filiale d’Alibaba pour le paiement en ligne.

Le mois suivant, les régulateurs ouvraient une enquête sur les pratiques commerciales d’Alibaba, jugées anti-concurrentielles. Sur ce point, le groupe de Hangzhou a assuré «coopérer pleinement» avec les régulateurs.