D’après un sondage de l’Association des industries d’énergies renouvelables de Chine, plus de 90% des consommateurs chinois sont prêts à payer plus cher pour pouvoir alimenter leurs foyers en énergie verte.

chine-pollution-usine-fumeeMenée par l’institut IPSOS auprès de 3’000 personnes, l’étude a révélé que 96% des interviewés sont préoccupés par les problèmes de pollution en Chine, dont 43% sont « très préoccupés ». Ce résultat montre « la forte volonté des chinois à acheter de l’énergie verte » a indiqué Peng Peng, directeur des politiques de recherche de l’association, dans un communiqué de presse.

D’ailleurs, près de 97% des répondants de 10 villes chinoises, dont Beijing, Shanghai, Guangzhou, Shenyang, Chengdu et Lanzhou, croient qu’en utilisant de l’énergie verte cela permettrait de réduire la pollution de l’air. Raison pour laquelle, ils « sont prêts à payer des frais beaucoup plus élevés ». 

Cependant, il n’y a pas de choix possible pour les consommateurs qui souhaitent des sources d’approvisionnement plus écologique, selon Peng Peng, qui a évoqué les 97,6% de personnes se disant prêtes à acheter de l’énergie verte.

Parmi eux, 90,6% accepteraient des hausses de leur facture d’électricité de près de 10% chaque mois. Et 87,9% veulent que leurs factures d’électricité mentionnent la source de l’énergie qu’ils utilisent. D’autant que près de 74% de la production totale d’électricité de Chine, en 2015, est basée sur le charbon.

« Puisque les consommateurs chinois ne peuvent pas choisir indépendamment de l’énergie verte, ils doivent acheter de l’énergie thermique passive. Pendant ce temps, nous sommes contraints de supporter les conséquences de la pollution environnementale causée par la combustion du charbon » a déploré Peng Peng.

De son côté, Li Junfeng, directeur du Centre national de la stratégie du changement climatique et de la coopération internationale, a assuré que « les consommateurs ont le droit de demander un meilleur et plus propre approvisionnement en énergie, et d’avoir leurs besoins satisfaits ».

Il est évident pour ce dernier que « compte tenu de la volonté du public d’acheter de l’énergie verte, les compagnies d’électricité doivent indiquer la source d’alimentation d’un consommateur sur leurs factures ».

Pendant ce temps, le gouvernement « devrait permettre aux ménages et aux entreprises d’acheter de l’énergie verte, mettre en place un mécanisme de certification de l’énergie verte, ou permettre aux utilisateurs d’acheter de l’énergie verte directement aux compagnies d’électricité, afin de répondre à leur demande pour une meilleure qualité de l’environnement « .