Le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth, a salué la contribution de la Chine à la lutte contre la pauvreté dans son pays, lors de la Conférence Afrique-Chine sur la réduction de la pauvreté et le développement, à Balaclava, dans le nord-ouest de Maurice.

Ce dernier a indiqué qu’il « n’existe pas de solutions simples pour traiter le problème complexe et multiforme de la pauvreté« , citant un ancien dicton chinois : « Donnez à un homme un poisson et vous le nourrissez pendant un jour ; apprenez-lui à pêcher et vous le nourrissez pour toute une vie ».

Pour Pravind Jugnauth, « ce dicton résume ma propre approche pour faire face au problème de la pauvreté à Maurice : une approche axée sur l’autonomisation des familles pour échapper au piège de la pauvreté et pour devenir indépendant« .

Organisé dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), cette conférence visait à « s’attaquer aux nouveaux défis de la réduction de la pauvreté« .

De son côté, le secrétaire adjoint du Comité du Bureau national pour la lutte contre la pauvreté et le développement, Xia Gengsheng, a souhaité que la conférence « serve de véritable plate-forme permettant de formuler des idées éclairées pour le bien-être des peuples chinois et africains ».

Ce dernier tient à ce que ces échanges contribuent « à la synergie entre les dix programmes de coopération Chine-Afrique et l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA) afin de soutenir le développement économique de l’Afrique, l’emploi, l’élimination de la pauvreté et la croissance inclusive ».