Suite à la réduction de 30% des subventions annoncée par le gouvernement chinois pour 2022, les ventes de véhicules à énergie nouvelle (NEV) ont diminué de 18,6% en glissement mensuel en janvier 2022.

La Chine va progressivement supprimer les subventions aux véhicules électriques et hybrides d’ici la fin de l’année 2022. Alors que le pays s’est fixé comme objectif la neutralité carbone d’ici 2060, Pékin se dit rassuré par la solidité des ventes du secteur.

En pleine reprise post-Covid, marquée par la flambée des coûts de l’électricité, les ventes de véhicules propres ont explosé en Chine, avec des hausses de plus de 100% constatées ces derniers mois sur un an.

Cette suppression des subventions ne constituera pas une menace pour l’avenir des véhicules électriques en Chine, selon GlobalData, une société leader de données et d’analyse.

Selon certaines informations recueillies par GlobalData, la baisse devient un ajustement à la hausse des ventes enregistrée en décembre 2021 en raison des «achats antérieurs» effectués par les clients en décembre 2021 pour échapper à la réduction des subventions. Néanmoins, sur une base annuelle, les ventes ont augmenté de 135,8 % en 2021.

En 2021, le gouvernement a établi un plan visant à réduire les subventions de 30% en 2022 et à les éliminer à partir de 2023. 2021 s’est avérée être une excellente année pour les ventes de véhicules électriques en Chine, car le marché des véhicules de tourisme BEV, HEV et FCEV a connu une croissance de 111% pour atteindre 4,6 millions d’unités contre 2,2 millions d’unités l’année précédente, selon GlobalData.

Bakar Sadik Agwan, Senior Automotive Consulting Analyst chez GlobalData, a expliqué qu’« alors que la pénurie de semi-conducteurs et les perturbations dues à la propagation du Covid-19 ont continué d’avoir un impact sur le marché, la reprise au second semestre et la fin des plans de subventions ont résisté à l’après- effets ».

« GlobalData avait précédemment analysé et déclaré que bien que la fin de la subvention des VE soit un coup dur pour le marché, elle ne représentait aucune menace pour l’avenir des VE en Chine et la seule chose étrange pourrait être un ralentissement relatif du taux de croissance. Le marché se déroule conformément aux attentes et la récente baisse des ventes d’un mois à l’autre en est un exemple », a indiqué ce dernier.

GlobalData a estimé que les ventes de véhicules électriques en Chine ralentiront relativement en 2022 par rapport à 2021 et connaîtront une croissance de 57% pour atteindre un volume de vente de 7,2 millions d’unités.

Pour Bakar Sadik Agwan, « les subventions, bien que réduites, resteront un catalyseur de croissance complété par des sentiments positifs du marché et une reprise après la pandémie de Covid-19 et les pénuries de puces. Cependant, après la fin complète des subventions, GlobalData prévoit que les ventes de véhicules électriques en 2023 ralentiront et augmenteront de 28,1% par rapport à 57% en 2022 ».

« À ce jour, le gouvernement chinois reste ferme sur son objectif de 20% de part des NEV dans les ventes totales d’ici 2025. Comme pour une grande partie du marché des véhicules électriques, la Chine est la force dominante dans la production de batteries lithium-ion et a déjà obtenu les droits de la plupart pour la production future. Cela signifie clairement que l’avenir en Chine doit être électrique », selon lui.