«L’escalade guerrière entre l’Ukraine et la Russie […] pose des risques pour la sécurité des citoyens chinois», a indiqué l’ambassade de Chine en Ukraine, précisant qu’il y avait une augmentation des «comportements extrémistes dans la société ukrainienne».

La Chine a appelé ce 26 février ses ressortissants en Ukraine à la plus grande discrétion, deux jours après avoir conseillé pour leur sécurité de mettre «clairement» en évidence le drapeau chinois.

Lire aussi : Pékin réaffirme sa position sur l’Ukraine

La Chine est dans une situation diplomatique compliquée sur le dossier ukrainien. D’un côté, Pékin veut soutenir son allié russe et ne veut pas s’opposer frontalement à la Russie. D’autant plus que les deux pays s’accordent contre l’élargissement de l’OTAN.

Lire aussi : La Chine soutient-elle coûte que coûte la Russie en Ukraine?

De l’autre, la Chine ne veut pas passer pour un pays soutenant une invasion de l’Ukraine. Pékin travaille son image depuis le boycott diplomatique des jeux olympiques par certaines puissances occidentales.

«L’escalade guerrière entre l’Ukraine et la Russie […] pose des risques pour la sécurité des citoyens chinois», a indiqué l’ambassade de Chine en Ukraine. Dans un communiqué, l’ambassade de Chine appelle ses ressortissants à «éviter les différends sur des questions spécifiques» et à «s’entendre avec le peuple ukrainien».

Lire aussi : La Chine se rallie au point de vue de Moscou sur l’Ukraine

Les chinois présents en Ukraine doivent «s’abstenir […] d’afficher des signes d’identification». De plus, l’ambassade de Chine avait recommandé à ses ressortissants qui souhaitaient quitter l’Ukraine par la route d’accrocher «clairement un drapeau chinois» sur leur véhicule.

Conseil de sécurité de l’ONU

Ces nouvelles consignes de la diplomatie chinoise interviennent après la réunion du Conseil de sécurité, le 25 février. Le projet de résolution, qui était présenté par les Etats-Unis et l’Albanie, a reçu 11 votes pour, 1 vote contre (Russie) et trois abstentions (Chine, Inde et Émirats arabes unis).

Le texte réaffirmait l’attachement à la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues, condamnait avec la plus grande fermeté «l’agression de la Fédération de Russie contre l’Ukraine en violation de l’article 2, paragraphe 4, de la Charte des Nations Unies».

Le texte rejeté décidait que «la Fédération de Russie cessera immédiatement de recourir à la force contre l’Ukraine» et «retirera immédiatement, complètement et sans condition ses forces militaires du territoire de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues».

Au moment où le Conseil de sécurité se réunissait sur la crise ukrainienne, le 23 février dans la soirée, le Président russe Vladimir Poutine a annoncé une «opération militaire» en Ukraine. Il avait appelé les soldats ukrainiens à déposer immédiatement les armes.

Près de 6000 ressortissants chinois se trouvent en Ukraine. L’ambassade de Chine à Kiev a annoncé le 25 février l’organisation de vols charters pour évacuer les chinois qui souhaitent quitter l’Ukraine. Aucune précision n’a été fournie concernant la date des vols.

De son côté, le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères de Chine, Wang Yi, a expliqué la position de la Chine lors d’une conversation sur la situation en Ukraine avec Liz Truss, chef de la diplomatie britannique, Josep Borrell, haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, et Emmanuel Bonne, conseiller diplomatique du président français Emmanuel Macron.

A cette occasion, le ministre chinois a expliqué que

  • la Chine défend fermement le respect et la sauvegarde de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de tous les pays et se conforme sincèrement aux objectifs et principes de la Charte des Nations Unies.
  • la Chine défend le concept de sécurité commune, globale, coopérative et durable
  • « la Chine suit l’évolution de la question ukrainienne, et la situation actuelle est quelque chose que nous ne voulons pas voir »
  • la Chine soutient et encourage tous les efforts diplomatiques favorables au règlement pacifique de la crise ukrainienne
  • la Chine estime que le Conseil de sécurité de l’ONU doit jouer un rôle constructif dans la résolution de la question ukrainienne et que la paix et la stabilité régionales ainsi que la sécurité de tous les pays doivent être les priorités