La Chine a organisé la 1ère réunion du Forum international sur la coopération en matière de vaccins contre la Covid-19

par | Août 23, 2021 | Coin des Idées, Yoro Diallo

Par Yoro Diallo – Dans l’histoire des nations, la grandeur d’un pays se mesure souvent à l’aune des luttes héroïques menées par le peuple, des victoires contre les adversités, des réalisations mémorables de la gouvernance du pays pour le bien-être des populations, mais aussi de la qualité des contributions du pays au progrès de l’humanité.

Depuis la fondation de la Chine nouvelle, la diplomatie chinoise pose constamment des actes pragmatiques en faveur du multilatéralisme et du respect des autres, affichant ainsi la grandeur de la Chine.

Les innombrables réunions, conférences et échanges du Président Xi Jinping avec les dirigeants du monde (88 entretiens et conversations téléphoniques avec des dirigeants étrangers et des responsables d’organisations internationales, participation à 23 évènements diplomatiques importants en 2020) prouvent à suffisance, l’engagement de la Chine pour la construction de la communauté de destin pour l’humanité.

Pour mémoire, lors d’une conférence en ligne des chefs d’État des pays du Forum de Coopération Economique Asie-Pacifique (APEC), tenue le 16 juillet 2021, le Président Xi Jinping a annoncé une aide de la Chine portant sur 3 milliards de dollars pour soutenir les pays pauvres face à la Covid-19.

A toutes les occasions, notamment celles entrant dans le cadre de la lutte mondiale contre la Covid-19, la diplomatie chinoise présente une vision claire et engagée de la Chine pour «la construction d’une communauté de santé pour tous». Elle fait des propositions importantes et apporte le soutien actif de la Chine à l’OMS et autres organisations internationales dans leurs tâches.

Les visioconférences, dont celle relative à la lutte contre la pandémie pour partager les expériences et soutenir le rôle leader de l’OMS, témoignent éloquemment de l’engagement de la Chine pour le bien-être des peuples. Elle a fourni des appuis multiformes (humains, matériels et financiers) à l’OMS et à plus de 150 pays et 10 organisations internationales à travers le monde. La Chine a fait don de plus de 220 milliards de masques, 2,3 milliards de combinaisons de protection et un milliard de kits de dépistage à divers pays.

Wang Yi, chef de la diplomatie chinoise

Dans le cadre de l’engagement de la Chine pour la promotion de la coopération en matière de recherche, de développement de médicaments, de vaccins et favoriser une réponse collective et coordonnée à l’échelle internationale, la diplomatie chinoise a organisé le 5 août 2021, «la première réunion du Forum international sur la coopération en matière de vaccins contre la Covid-19», présidée par M. Wang Yi, Conseiller d’État, ministre des Affaires étrangères de la République Populaire de Chine.

Attaché à la solidarité de son pays avec les peuples du monde en cette période difficile et de l’intérêt qu’il accorde personnellement à l’évènement, le Président Xi Jinping s’est adressé à la réunion par écrit. Dans l’adresse de Xi Jinping, lue par Wang Yi, le Président chinois a présenté des propositions pragmatiques et importantes sur la coopération internationale contre la COVID-19. Il a indiqué que «la Chine reste attachée au concept de la communauté de santé pour tous pour promouvoir activement la coopération internationale en matière de vaccins».

Xi Jinping a fait une annonce représentant une initiative majeure de plus de la Chine dans la mise en œuvre de son engagement à faire des vaccins un bien public mondial et apporter une nouvelle contribution à la coopération mondiale contre la COVID-19 : «La Chine s’efforcera tout au long de cette année de fournir 2 milliards de doses de vaccins contre la Covid-19 au monde et offrira 100 millions de dollars américains à la facilité COVAX» en vue de distribuer des vaccins dans les pays en développement.

Il a noté que : «La Chine continuera de faire tout son possible pour aider les pays en développement à lutter contre la Covid-19… Nous sommes prêts à travailler avec la communauté internationale pour faire progresser la coopération internationale en matière de vaccins et favoriser la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité».

Fixant l’évènement dans son contexte, M. Wang Yi a rappelé que le monde fait toujours face à la pandémie de Covid-19 et que «les vaccins ont une importance cruciale dans la lutte de l’humanité contre le virus, et il faut les distribuer dans le monde entier de façon juste et équitable, de manière qu’aucun pays ni personne ne soit laissé pour compte, et que les vaccins deviennent vraiment ceux des peuples».

Vaccin de la société Sinopharm

Pour triompher de ce combat dit-il «nous n’avons d’autre choix que de faire preuve de solidarité et de travailler ensemble». Comme un appel à la communauté internationale Wang Yi a fait des propositions pragmatiques en quatre points :

  • «accorder la primauté à la vie et promouvoir l’accès mondial aux vaccins. La vie et la santé des peuples doivent toujours être notre première priorité… rejeter la montée du ‘’nationalisme vaccinal’’» ;
  • «défendre la moralité et la justice et renforcer l’aide aux pays en développement, combler le déficit de capacité de production et le déficit de distribution, le déficit de coopération et  faire preuve de solidarité et de sens de responsabilité pour surmonter les difficultés» ;
  • «pratiquer le multilatéralisme et améliorer l’efficacité de la coopération internationale. A cet effet « la facilité COVAX devra devenir plus efficace et plus transparente… augmenter et accélérer les livraisons de vaccins» ;  
  • «renforcer la coordination et construire de multiples lignes de défense contre la pandémie».

Wang Yi aussi rappelé que lors de la 73ème Session de l’Assemblée mondiale de la Santé tenue au mois de mai 2020, le Président Xi Jinping avait annoncé que la Chine allait «faire des vaccins, un bien public mondial et apporter sa contribution à l’accessibilité et l’abordabilité des vaccins dans les pays en développement».

A cet effet, la Chine a pris l’initiative de partager la séquence génomique complète de la Covid-19 avec le monde entier, d’effectuer des essais cliniques de phase III de vaccins inactivés contre la Covid-19à l’étranger, de fournir des vaccins aux pays en développement qui en ont besoin et de coopérer avec des pays en développement dans la production de vaccins.

La Chine a fait et continue de faire don de vaccins à plus de 160 pays. Le nombre total dépasse les 770 millions de doses, le plus important au monde. Grâce aux efforts de la Chine plusieurs pays sont devenus les premiers à disposer d’une capacité de production de vaccins contre la Covid-19, écrivant ainsi un nouveau chapitre de la solidarité de la Chine avec le monde.

La Chine a lancé l’Initiative du partenariat sur la coopération en matière de vaccins dans le cadre de l’Initiative La Nouvelle Route de la Soie et invitée un plus grand nombre de pays à s’y joindre. M. Wang Yi a souligné que la Chine ne cherchait aucun objectif politique et aucun intérêt économique dans la coopération en matière de vaccins, et qu’elle ne l’avait assortie d’aucune condition politique.

Le Ministre des Affaires étrangères chinois a conclu son intervention en exprimant l’espoir «que ce forum favorisera l’accessibilité aux vaccins et la distribution équitable des vaccins dans le monde, renforcera la solidarité et la coopération dans les pays en voie de développement, et apportera de nouvelles contributions pour une victoire rapide contre la pandémie».

Les participants à la conférence ont présenté leurs félicitations à la Chine pour avoir organisé la première réunion du Forum international sur la coopération en matière de vaccins contre la Covid-19 au moment où le monde est confronté aux défis graves posés par la pandémie. Ils ont hautement apprécié le rôle de premier plan de la Chine dans la coopération internationale contre la pandémie, en particulier la coopération en matière de vaccins.

Ils ont aussi adressé de vives remerciement à la Chine pour avoir honoré son engagement consistant à faire des vaccins un bien public mondial, fourni des vaccins au monde, notamment aux pays en développement et apporté une contribution exceptionnelle à la promotion, à l’accessibilité et à l’abordabilité des vaccins dans les pays en développement. Les appréciations et félicitations à l’endroit de la Chine font échos des voix des populations qui ne comprennent pas l’intérêt de la politisation du traçage de l’origine du virus.

La réalité que vit le monde commande aux pays et organisations internationales de collaborer étroitement sur la question qui concerne l’avenir de l’humanité au lieu de se focaliser sur la recherche d’un bouc émissaire. Cette politisation au dessein inavoué, basée sur le dénigrement de l’Institut de virologie de Wuhan (dont les scientifiques reconnaissent la haute qualité) ne grandit pas leurs auteurs.

En tentant de nuire à la Chine, ceux-ci exposent à la face du monde les faiblesses de leurs gouvernances et leur égocentrisme légendaire. Le souci de l’avenir des populations et de l’économie mondiale mérite que la communauté internationale cherche la porte de sortie et non l’entrée du mal.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :