La Chine constate un rebond inattendu de l’activité dans les services en juillet

par | Août 5, 2021 | ECONOMIE

L’activité dans les services s’est accélérée contrairement aux estimations en juillet en Chine, malgré un regain épidémique et les inondations qui ont frappé le centre du pays, selon un indicateur indépendant publié mercredi.

L’indice d’activité dans les services des directeurs d’achat (PMI), calculé par le cabinet IHS Markit et publié par le groupe de médias Caixin, s’est établi à 54,9 le mois dernier contre 50,3 points en juin, en Chine.  

L’indice retrouve quasiment son niveau de mai après être tombé en juin à son niveau le plus bas depuis plus d’un an, en raison de la paralysie de l’économie de la Chine provoquée par l’épidémie de Covid-19.

Lire aussi : La baisse des exportations en Chine est une surprise

Un chiffre supérieur à 50 témoigne d’une expansion de l’activité et, en deçà, il traduit une contraction. Les analystes misaient en moyenne sur un indice stable, à 50,5. Selon Caixin, l’activité a été portée par la maîtrise du pic épidémique dans le Guangdong (sud), la province la plus industrialisée de Chine.

Les entreprises sondées par les économistes n’ont pas eu le temps de prendre en compte un autre regain épidémique constaté fin juillet à Nankin (est), autre région cruciale pour l’économie de la Chine.

Ce foyer de Covid-19 s’est depuis propagé à plus d’une vingtaine de provinces, ce qui en fait l pic épidémique le plus répandu géographiquement en Chine depuis le printemps 2020.

L’indice PMI ne semble pas non plus avoir pris en compte l’impact des inondations qui ont fait plus de 300 morts le 20 juillet dans le Henan (centre).

Bien que la demande de services se soit redressée en Chine, les exportations ont reculé du fait de la poursuite de l’épidémie dans plusieurs grands marchés étrangers, a commenté pour Caixin, l’économiste Wang Zhe.

L’enquête Caixin-Markit, qui sonde principalement les PME, est réputée dresser un tableau fidèle de la conjoncture. Pour sa part, l’indice composite PMI de Markit-Caixin, qui agrège services et industrie manufacturière, a également rebondi à 53,1 en juillet contre 50,6 points en juin.

Au contraire des services, l’activité manufacturière est tombée en juillet à son plus bas niveau depuis 15 mois, à 50,3 points contre 51,3 points en juin, selon l’indice Caixin. «L’économie fait toujours face à d’énormes pressions à la baisse et il faut trouver les moyens de soutenir la confiance des entrepreneurs», a commenté Wang Zhe.

Ministère du commerce

Selon les données du ministère du Commerce, la Chine a enregistré une baisse marquée du déficit du commerce des services au premier semestre de 2021.

Le commerce des services a augmenté de 6,7% en glissement annuel à environ 2.380 milliards de yuans (environ 331,2 milliards d’euros) au cours de la période, avec les exportations en hausse de 23,6% sur un an à environ 1.130 milliards de yuans (147 milliards d’euros) et les importations en baisse de 5% à environ 1.250 milliards de yuans (162,5 milliards d’euros).

Le déficit du commerce des services s’est situé à 120,46 milliards de yuans (15,7 milliards d’euros) au cours des six premiers mois, soit 281,25 milliards de yuans (36,5 milliards d’euros) de moins que la même période de l’année dernière.

Le ministère a souligné l’expansion remarquable du commerce des services à forte intensité de connaissance en Chine, qui a augmenté de 13,5% en base annuelle pour atteindre près de 1.110 milliards de yuans (144,3 milliards d‘euros) au cours de la première moitié de 2021.

«Le commerce des services dans le secteur du tourisme a continué de baisser alors que les pays du monde entier ont pris des mesures strictes pour limiter les mouvements transfrontaliers des personnes en raison de la pandémie», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :