La Chine dénonce la théorie américaine de la « fuite de laboratoire »

par | Juil 22, 2021 | 2019-nCoV, Santé, SOCIETE

La Chine a réfuté de nouveau la théorie de la « fuite de laboratoire » de la Covid-19, ne la qualifiant de rien d’autre qu’un mensonge.

Zhao Lijian, porte-parole de la diplomatie chinoise

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a réagit aux revendications mises en avant par certains responsables et médias américains selon lesquelles trois employés de l’Institut de virologie de Wuhan étaient tombés malades en novembre 2019, ce qui, selon les allégations, ajoute à la crédibilité de la théorie de la « fuite de laboratoire ».

Lire aussi : L’Institut de virologie de Wuhan nie toute responsabilité

« Si la partie américaine est sûre de ce qu’elle revendique, prouvez-le alors », a indiqué Zhao Lijian, ajoutant « quels sont les noms de ces trois employés ? Quel genre de maladie ont-ils contracté ? Si elle prétend qu’ils ont été testés positifs au nouveau coronavirus, où se trouve le rapport ? »

« Permettez-moi de dire ceci : la partie américaine ne peut montrer de preuve, car elle ment. Elle ne cherche qu’à diaboliser et stigmatiser la Chine sous le prétexte de conduire des recherches sur les origines », a indiqué le porte-parole.

Zhao Lijian a souligné que, selon l’Institut national de la santé des Etats-Unis, des recherches ont montré que les preuves d’infection dans cinq États américains sont apparues en décembre 2019. En Floride, 171 personnes n’ayant pas voyagé en Chine présentaient des symptômes de coronavirus avant le premier cas signalé dans l’État.

Le maire de Belleville, au New Jersey, avait été infecté en novembre 2019, plus de deux mois avant le premier cas confirmé aux Etats-Unis. Le foyer d’EVALI, qui a touché plusieurs États américains en juillet 2019, avait provoqué des symptômes pulmonaires hautement identiques à ceux de la COVID-19.

« Les Etats-Unis peuvent-ils en donner une explication ? », a interrogé le porte-parole. « Le pays se ferme toujours dès qu’il y a un appel à une enquête de l’OMS à Fort Detrick et dans les plus de 200 laboratoires biologiques américains à l’étranger. Quels sont les sombres secrets cachés à Fort Detrick ? », a ajouté le porte-parole.

«L’enquête sur Fort Detrick est un appel de tous les peuples du monde, y compris les Chinois, à laquelle les Etats-Unis doivent répondre en termes de recherche de l’origine du coronavirus», a déclaré mercredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Selon le site d’information hongkongais Min.news, des scientifiques et des instituts de recherche font face à une pression croissante pour avoir dénoncé la théorie de la fuite de laboratoire du nouveau coronavirus.

Le site a expliqué que l’immunologue américain Anthony Fauci, conseiller médical de la Maison Blanche, a fait face à des critiques et a été la cible d’appels à la démission.

D’incessantes attaques en ligne ont aussi visé le zoologue britannique Peter Daszak, membre de la mission d’information de l’OMS qui s’est rendue à Wuhan en janvier dernier, et Edward Holmes, biologiste évolutionniste qui enseigne à l’Université de Sydney.

Selon Le Quotidien du peuple, les agences de renseignement des Etats-Unis n’ont découvert aucune preuve solide d’une fuite de laboratoire du SRAS-Cov-2 et davantage de scientifiques s’opposent à cette hypothèse selon Min.news.

« Face à la recrudescence de cas d’infection dans de nombreux endroits du monde, il faut cesser de politiser le virus et de répandre des rumeurs afin de laisser la vérité et la science parler », a-t-il ajouté.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :