La Chine s’est classée au premier rang mondial en termes de ventes de véhicules à énergie nouvelle (VEN) pour la septième année consécutive en 2021, malgré les incertitudes économiques et la pression sur la chaîne d’approvisionnement, selon le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information.

Le MITI a précisé que les ventes de véhicules à énergie nouvelle ont atteint 3,52 millions d’unités l’année 2021.

« L’an passé, le secteur chinois de VEN a maintenu une croissance solide de la production et des ventes », a déclaré Fu Bingfeng, secrétaire général de l’Association chinoise des constructeurs automobiles.

Ce dernier a indiqué qu’il est importants d’avoir des ventes robustes de VEN pour soutenir la demande du marché automobile chinois. D’autant que les exportations chinoises des VEN, en particulier, ont enregistré de bons résultats en 2021, avec 310.000 unités exportées.

L’essor des ventes de VEN s’explique par l’amélioration progressive des infrastructures de soutien en Chine, selon le ministère. D’ici fin 2021, la Chine aura construit 75.000 stations de recharge, 2,62 millions de piles de recharge et 1.298 stations de remplacement de batteries.

Toutefois, « le secteur chinois des VEN est toujours confronté à la pression des concurrents internationaux, et à la difficulté de stabiliser ses chaînes industrielles et d’approvisionnement », a déclaré Guo Shougang, un responsable du MITI.

Ce dernier a exhorté les autorités locales à mettre en place davantage de politiques préférentielles pour le stationnement et la recharge des VEN, ainsi qu’à améliorer les politiques d’achat de voitures afin de créer un environnement sain pour stimuler les ventes de VEN.

Le responsable a ajouté que « le ministère intensifiera ses efforts pour construire davantage d’installations de recharge de batteries en 2022 ».

Les données montrent également que la production et les ventes d’automobiles en Chine ont augmenté respectivement de 3,4% et de 3,8% en 2021 par rapport à l’année 2020, mettant ainsi fin à une série de trois années consécutives de baisse.