Les investissements dans le lait, la plus grande catégorie de produits laitiers en Chine, devraient atteindre 26,9 milliards de dollars (24,21 mds €) en 2020, soit 1,6 milliard de dollars (1,44 mds€) de plus que la valeur pré-Covid-19 précédemment projetée.

Pour le cabinet d’analyse GlobalData, cela se traduit par une augmentation des volumes attendus de 9,6 milliards de kg à 10 milliards de kg rien qu’en 2020, principalement en raison de problèmes sanitaires liés au Covid-19.

Ryan Whittaker, analyste consommateur chez GlobalData, a expliqué que « la Chine a beaucoup investi dans la modernisation de son industrie laitière au cours des dernières années et promeut officiellement la consommation de lait sur la base de ses bienfaits pour la santé. La réfrigération est devenue de plus en plus omniprésente en Chine, ce qui signifie que les consommateurs modernes ont l’espace pour stocker le lait et les autres produits laitiers plus longtemps. Le lait est souvent considéré comme un moyen d’apporter plus de protéines à leur alimentation et d’aider à renforcer et à maintenir le système immunitaire du corps. Bien sûr, la pandémie de COVID-19 a obligé les consommateurs chinois à se concentrer sur leur santé, ce qui a entraîné une augmentation de la demande ».

GlobalData a ainsi prévu que les ventes annuelles de lait en Chine, évaluées à 24,2 milliards de dollars (21,8 mds €) en 2019, augmenteraient progressivement pour atteindre 29 milliards de dollars (26,1 mds €) en 2023. Suite à la crise sanitaire due au Covid-19, le chiffre projeté est désormais plus proche de 31 milliards de dollars (27,9 mds €), le plus important bond des ventes en 2020.

L’enquête la plus récente de GlobalData auprès des consommateurs* chinois a révélé que 47% des consommateurs chinois se considèrent « extrêmement préoccupés » par leur santé, tandis que 52% ont déclaré qu’ils étaient « assez » ou « légèrement préoccupés » – en fait, seuls 2% des répondants ont déclaré qu’ils n’étaient « pas du tout préoccupés » par leur santé.

Interrogés sur les habitudes d’achat de lait blanc, 51% des répondants ont déclaré qu’ils achetaient plus qu’avant, en plus des 34% qui ont déclaré qu’ils achetaient le même qu’avant**.

Pour Ryan Whittaker, « l’impact du COVID-19 sur la cuisine à la maison ne doit pas être négligé. Pendant le confinement de la Chine, les consommateurs ont été contraints de rester à la maison et de cuisiner pour eux-mêmes bien plus qu’auparavant et, ce faisant, mangeaient beaucoup moins à l’extérieur et sur le pouce qu’auparavant. Le lait offre un moyen simple de compléter la nutrition à la maison avec un minimum d’effort tout en aidant l’industrie laitière chinoise. Il est clair que la catégorie du lait se portera bien pendant la pandémie, et les attitudes à l’égard de la santé, soutenues par les campagnes pro-laitières du gouvernement, sont probablement derrière ».

* Enquête auprès des consommateurs du COVID-19 Recovery Tracker, 21 septembre 2020.
** Enquête auprès des consommateurs du COVID-19 Recovery Tracker, 21 septembre 2020, combinant les réponses «J’achète un peu plus qu’avant»; «J’ai commencé à acheter ça maintenant»; «J’achète beaucoup plus qu’avant» et «Je stocke».