La ville de Xi’an a prit des mesures pour assurer le bon déroulement des Jeux nationaux de Chine et accélère l’adoption de modes de vie sains dans la communauté locale.

En effet, les Jeux nationaux de Chine ont démarré à Xi’an, Xi’an, capitale de la province du Shaanxi, dans le nord-ouest de la Chine, le soir du 15 septembre 2021.

Pour Xi’an, il s’agit d’un événement sportif très attendu, qui donne à la ville une occasion sans précédent « de montrer sa force, de renforcer son image à la fois en tant que berceau et centre de la culture chinoise, ainsi que d’accroître les échanges avec les autres provinces et villes du pays tout en s’engageant dans l’autopromotion », selon les organisateurs.

Lire aussi : Xi’an utilise les 14e Jeux nationaux de Chine à venir pour développer le secteur des sports

L’organisation des Jeux est une aubaine pour la municipalité de Xi’an d’accroître la visibilité de la ville en tant que lieu idéal pour l’organisation d’événements d’envergure, ainsi que « de servir de site pour améliorer le bien-être de la communauté locale en mettant davantage l’accent sur les infrastructures et les moyens de subsistance des personnes ».

En prévision de l’événement sportif le plus important et le plus médiatisé de Chine, Xi’an a conçu et construit le centre sportif olympique de Xi’an, qui se compose d’un stade principal pouvant accueillir 60 000 spectateurs et de deux pavillons conformes aux normes internationales qui ont su conserver les caractéristiques uniques de la ville.

Le projet a été réalisé en 964 jours. Le centre sportif olympique est non seulement le premier stade intelligent de Chine à prendre en charge une couverture 5G complète, mais aussi le seul stade chinois à figurer sur la liste des 10 meilleurs stades du monde en 2020.

Pour la 14e édition des Jeux nationaux, Xi’an a mis en place un total de 30 comités de compétition. Ces derniers construisent des installations de compétition conformes aux normes olympiques et clarifient les règles de l’événement afin que les athlètes puissent travailler dur sur l’arène de manière juste et équitable et s’efforcer de remporter des médailles d’or et d’argent. À l’extérieur du stade, la ville se porte garante de cette compétition, lançant le nouveau rythme de cette compétition qui sera plus grande, plus rapide, plus forte et plus belle.

En s’appuyant sur ses abondantes ressources naturelles, en particulier les montagnes Qinling, toutes proches, et les trois rivières qui les traversent, la ville a construit en un an un réseau de voies vertes de 293 kilomètres reliant 103 sites écologiques, 42 sites culturels et historiques ainsi que 109 aires de repos, le tout formant un écosystème vert urbain dans lequel les habitants peuvent se promener.

L’objectif est de créer un corridor écologique qui exploite pleinement la richesse des ressources naturelles de la ville et qui deviendra un nouveau lieu où habitants et visiteurs pourront faire du jogging ou de l’exercice.

Xi’an espère stimuler la prochaine étape du développement économique de la ville grâce à l’organisation des Jeux, pour créer une ville plus ouverte, plus inclusive et plus dynamique. La passion pour le sport en Chine a atteint un nouveau sommet depuis le lancement de ces jeux nationaux, le septembre par le président Xi Jinping.

Ces jeux quadriennaux, surnommés les «mini Jeux olympiques» de la Chine ont lieu en plein milieu d’un calendrier sportif national chargé. Lors des Jeux olympiques de Tokyo, qui se sont déroulés de juillet à août, la Chine a remporté 38 médailles d’or, 32 d’argent et 18 de bronze, égalant ainsi le nombre de médailles d’or qu’elle avait récoltées à Londres en 2012, ce qui constitue la meilleure performance lors de Jeux olympiques à l’étranger.

La Chine est ensuite arrivée en tête du classement des médailles aux Jeux paralympiques de Tokyo, qui se sont achevés au début du mois, avec 207 médailles (96 en or, 60 en argent et 51 en bronze).

De plus, Beijing accueillera les Jeux olympiques d’hiver en février prochain et deviendra la première ville à accueillir à la fois des Jeux olympiques d’été et d’hiver.

Inaugurés en 1959, les Jeux nationaux représentent l’événement sportif national le plus prestigieux de Chine. Placés sous le thème « Des jeux pour tous, ensemble dans l’esprit et dans l’action », les 14e Jeux nationaux proposent un total de 54 sports et 595 épreuves, dont 35 sports et 410 épreuves sont destinés aux athlètes d’élite, les autres étant des programmes sportifs tous publics.

Plus de 12 000 athlètes représentant les provinces, municipalités et régions autonomes de Chine, les régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao, le corps de production et de construction du Xinjiang et des associations sportives spécifiques participeront aux Jeux, qui se dérouleront jusqu’au 27 septembre.

C’est la troisième fois que le président Xi Jinping assiste à la cérémonie d’ouverture des Jeux depuis qu’il est devenu président chinois en 2013. Grand amateur de sport, il s’intéresse à divers sports, dont le football, le volley-ball et la natation. Il a placé le sport en tête de ses priorités lors de ses activités dans le pays et à l’étranger.

Xi Jinping a ainsi visité des sites pour les Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Beijing, rencontré des représentants de l’équipe féminine chinoise de volley-ball, assisté à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi et regardé un match de football de jeunes en Allemagne.

Il s’est également entretenu avec les plus hauts responsables sportifs du monde, tels que le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach, le président de la Fédération internationale de football association (FIFA) Gianni Infantino et le président de la Fédération internationale de basket-ball (FIBA) Horacio Muratore.

« Le président Xi Jinping est un véritable champion à qui j’aimerais donner un ensemble de médailles car il a une vision claire du rôle important du sport dans la société et de l’importance du sport pour l’éducation des jeunes. Donc, à cet égard, il est le véritable champion olympique de la jeunesse », a déclaré Thomas Bach aux journalistes lors de la visite de Xi Jinping au siège du CIO à Lausanne, en Suisse, en 2017.

Depuis qu’elle a remporté sa première médaille d’or olympique en 1984, la Chine a fait des progrès remarquables dans le domaine du sport, non seulement dans les compétitions, mais aussi auprès de centaines de millions de Chinois ordinaires.

L’accueil de grands événements sportifs internationaux, notamment les Jeux asiatiques de Beijing en 1990, les Jeux olympiques de Beijing en 2008 et les Championnats du monde d’athlétisme de 2015, a considérablement stimulé la ferveur pour le sport au sein de la population, tout comme le développement de ligues sportives professionnelles en Chine.

À de nombreuses reprises, le président Xi Jinping a exposé sa conception du sport et pris la tête des efforts visant à faire du pays une puissance sportive, un objectif qu’il a décrit comme faisant partie du rêve chinois de rajeunissement national.

« Le sport est un indicateur important du développement social et du progrès humain, et une manifestation importante de la force nationale globale et de la civilité sociale », a-t-il déclaré lors de sa rencontre avec le président du CIO, M. Bach, à Nanjing en 2014.

Lors de sa rencontre avec le président de la FIBA, M. Muratore, en 2019, Xi Jinping a déclaré que le sport était un élément important de la prospérité de la Chine et de la vie saine et heureuse de la population, notant que la Chine était en train de devenir une nation sportive de premier plan.

Après que Beijing a remporté la candidature pour accueillir les Jeux olympiques d’hiver de 2022, Xi Jinping a appelé à des efforts pour engager plus de 300 millions de personnes dans les sports d’hiver à travers le pays.

Les Jeux nationaux et les prochains Jeux olympiques d’hiver sont appelés à devenir de nouveaux jalons dans le parcours de la Chine pour devenir une puissance sportive mondiale à part entière.