Les présidents chinois Xi Jinping et américain Joe Biden devraient se livrer aux Nations Unies leur vision de la confrontation extrêmement tendue entre la Chine et les Etats-Unis. Pour certains analystes occidentaux, le sommet de l’ONU devrait être un «duel à distance» entre les deux hommes.

Rencontre entre Xi Jinping et Joe Biden en 2011

Joe Biden devrait redire qu’il ne « cherche pas à mener (…) une nouvelle Guerre froide avec quelque pays que ce soit« , a dit lundi sa porte-parole Jen Psaki. « Notre relation avec la Chine est une relation non pas de conflit, mais de compétition », a-t-elle assuré.

Lire aussi : Joe Biden ne veut pas « entrer en conflit » avec la Chine

La Chine conteste également l’idée d’une nouvelle Guerre froide comme celle qui a opposé les Etats-Unis à l’Union soviétique au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Ce sujet est le seul point de convergence entre la Chine et les Etats-Unis, dont les relations sont de plus en plus tendues.

De son côté, le président Xi Jinping exposera les positions de la Chine sur une série de questions importantes lorsqu’il s’exprimera le 21 septembre à l’occasion du débat général de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies par liaison vidéo, a annoncé le ministère chinois des Affaires étrangères.

La session de cette année, qui se déroulera du 21 au 27 septembre, sera centrée sur le thème : «Miser sur l’espoir pour renforcer la résilience afin de se relever de la COVID-19, reconstruire durablement, répondre aux besoins de la planète, respecter les droits des personnes et revitaliser l’Organisation des Nations Unies».

Dans une interview accordée le 19 septembre, le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a souligné la nécessité d’un plan de vaccination mondial, affirmant que «le problème est que ce virus se propage comme une traînée de poudre dans le sud de la planète», selon l’agence de presse, Xinhua.

«Nous devons pouvoir rassembler tous ceux qui produisent ou peuvent produire des vaccins et doubler la production et ensuite avoir une répartition équitable», a-t-il déclaré, ajoutant que l’ONU a lancé un appel pour que toutes les mesures soient prises afin de garantir que 70% de la population mondiale seront vaccinée d’ici le milieu de l’année prochaine.

Xi Jinping a annoncé lors du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies de l’année dernière une série de mesures clés pour soutenir le rôle central de l’ONU, notamment des mesures pour fournir 50 millions de dollars (45 mds €) supplémentaires au Plan mondial de réponse humanitaire au Covid-19 des Nations Unies, et un don de 50 millions de dollars (45 mds €) au Fonds d’affectation spéciale Chine-FAO pour la coopération Sud-Sud.

En tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, la Chine a été le deuxième contributeur au budget ordinaire et au budget de maintien de la paix de l’ONU, et a fourni le plus grand nombre de casques bleus des cinq membres permanents du Conseil.