Un porte-parole militaire de la Chine a exprimé la forte opposition du gouvernement au plan américain visant à déployer des missiles à portée intermédiaire dans la région Asie-Pacifique.

Les Etats-Unis négocient avec Tokyo pour déployer des missiles à portée intermédiaire dans les bases militaires américaines au Japon. Pour Wu Qian, porte-parole du ministère chinois de la Défense nationale, « si la partie américaine promeut le déploiement, ce sera une provocation claire au « seuil » de la Chine », ajoutant que la Chine prendrait toutes les mesures nécessaires pour contrer résolument le déploiement.

Quelques heures après les déclarations du porte-parole chinois, le Japon a annoncé l’annulation du déploiement d’un système anti-missile américain de plusieurs milliards de dollars.

Les intercepteurs du système Aegis Ashore devaient être placés dans deux régions dans le cadre d’un programme controversé et coûteux. Or « le Conseil de sécurité nationale a discuté de cette question et est parvenu à la conclusion que le déploiement d’Aegis Ashore à Akita et Yamaguchi devait être annulé », a déclaré le ministre de la Défense, Taro Kono, lors d’une réunion de son parti.

Le gouvernement a pris la décision après avoir été soumis à une pression accrue de la part des résidents locaux qui ne souhaitaient pas voir de système de défense anti-missile construit près de leurs maisons.