La Chine salue la formation d’un gouvernement intérimaire

par | Sep 9, 2021 | MONDE, Orient

«La Chine attache de l’importance à l’annonce par les talibans de la formation d’un gouvernement intérimaire en Afghanistan et à certains arrangements importants concernant le personnel», a déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Les Taliban ont annoncé la désignation d’un gouvernement provisoire de 33 membres dirigé par le mollah Hasan Akhund, exprimant l’espoir qu’il sera reconnu par la communauté internationale, notamment le monde musulman et les pays voisins.

«Cela a mis fin à plus de trois semaines d’anarchie en Afghanistan et constitue une étape nécessaire vers le rétablissement de l’ordre et la reconstruction d’après-guerre de l’Afghanistan», a indiqué le porte-parole Wang Wenbin lors d’un point de presse.

Ce dernier a explique que «la position de la Chine sur la question de l’Afghanistan est constante et claire», ajoutant que la Chine, adhérant à une politique de non-ingérence, respecte l’indépendance souveraine et l’intégrité territoriale de l’Afghanistan, et soutient le peuple afghan dans le choix d’une voie de développement adaptée à sa situation nationale.

Selon lui, «la Chine espère que l’Afghanistan construira un cadre politique inclusif et général, adoptera des politiques étrangères et nationales prudentes et modérées, luttera fermement contre le terrorisme de toutes sortes, et établira des relations amicales avec tous les pays, en particulier avec les pays voisins».

«La Chine est disposée à maintenir la communication avec le nouveau gouvernement et les dirigeants de l’Afghanistan, et espère que le nouveau gouvernement prendra largement en compte les opinions des groupes ethniques et des partis afghans, et répondra aux aspirations du peuple afghan et aux attentes de la communauté internationale», a-t-il souligné.

De son côté, le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi a assisté par liaison vidéo, à la première réunion des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de l’Afghanistan.

Notant que l’Afghanistan se trouve aujourd’hui à un carrefour de l’histoire, Wang Yi a déclaré que la Chine «était toujours confronté à de graves défis, tels que les questions humanitaires, les moyens de subsistance de la population et la pandémie de Covid-19. Certaines forces internationales peuvent également utiliser des moyens politiques, économiques et financiers pour créer de nouveaux problèmes pour l’Afghanistan».

Selon le ministre de la Chine, les pays voisins, plus que quiconque, souhaitent aider l’Afghanistan à sortir du chaos, a-t-il indiqué. Ils doivent exercer une influence positive sur l’évolution de la situation en respectant l’indépendance souveraine et l’intégrité territoriale du pays.

Wang Yi a rencontré le Mollah Abdul Ghani Baradar, en juillet 2021

Wang Wenbin a souligné que les Etats-Unis et leurs alliés devaient tirer de profondes leçons et assumer leurs responsabilités sur la question afghane. Ce dernier a ajouté que les pays voisins devaient guider et exhorter les talibans afghans :

  • à s’unir avec tous les groupes et factions ethniques,
  • à mettre en place une structure politique large et inclusive,
  • à mener une politique intérieure et extérieure modérée et prudente,
  • à tracer une ligne claire avec les forces terroristes,
  • à établir et à développer des relations amicales avec les autres pays, en particulier avec les pays voisins.

Pour la Chine, les talibans ont récemment fait des déclarations positives sur des questions telles que la formation d’un gouvernement, la lutte contre le terrorisme et l’établissement de relations amicales avec leurs voisins.

«Nous saluons ces déclarations et l’essentiel est de les transformer en actions concrètes», a-t-il déclaré, ajoutant que les deux points les plus importants sont une large inclusion et une répression résolue du terrorisme.

Wang Wenbin a annoncé que la Chine avait décidé de fournir d’urgence à l’Afghanistan des céréales, des fournitures d’hiver, des vaccins et des médicaments pour une valeur de 200 millions de yuans (28 millions d’euros), en fonction des besoins du peuple afghan.

Le porte-parole a ajouté que la Chine avait décidé de donner 3 millions de doses de vaccins au peuple afghan dans le premier lot. La Chine est également prête à fournir davantage de matériel anti-épidémique et d’urgence à l’Afghanistan dans le cadre de la réserve de fournitures d’urgence Chine-Pays d’Asie du Sud.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :