Communiqué CGTN – Sous le thème «Ouvrir, connecter, équilibrer», la 29ème réunion des dirigeants économiques de l’APEC a débuté le 18 novembre à Bangkok, qui est la première réunion en personne de ce type depuis 2018.

La voix de la Chine est sous les projecteurs car l’adhésion du pays à l’APEC a non seulement stimulé son propre développement, mais a également grandement contribué aux économies régionales et mondiales.

Soulignant que l’Asie-Pacifique est «notre maison ainsi que le moteur de la croissance économique mondiale», le président chinois Xi Jinping a souligné la construction d’une communauté Asie-Pacifique de destin lors de son discours lors de la réunion de vendredi.

Communauté Asie-Pacifique de destin partagé

«Aujourd’hui, le monde est arrivé à un autre carrefour historique, et cela a rendu la région Asie-Pacifique encore plus importante et proéminente dans sa position et son rôle», a déclaré Xi Jinping. Appelant à des efforts conjoints pour construire une communauté de destin en Asie-Pacifique, il a souligné plusieurs aspects : la paix et la stabilité, la prospérité pour tous, la propreté et la beauté, et un avenir partagé.

Il a également souligné le maintien de l’équité et de la justice internationales, l’adhésion à l’ouverture et à l’inclusion, la recherche d’un développement vert et à faible émission de carbone et l’engagement dans la coopération afin d’atteindre l’objectif. Le statut de la région revêt une grande importance dans le monde. Avec une population combinée de 2,9 milliards d’habitants, les 21 économies de l’APEC représentent plus de 60% du produit intérieur brut (PIB) mondial et environ la moitié du commerce mondial.

L’APEC travaille dans des domaines tels que la libéralisation du commerce et des investissements, la facilitation des affaires et la coopération économique et technique, dans le but d’atteindre une croissance et une prospérité durables dans la région Asie-Pacifique.

Dans le dernier rapport sur les perspectives économiques régionales pour l’Asie et le Pacifique, le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé ses prévisions de croissance pour la région Asie-Pacifique à 4% cette année et à 4,3% l’an prochain, de 0,9 et 0,8 point de pourcentage, respectivement, par rapport à ses prévisions d’avril.

Malgré la réduction de la croissance, l’Asie reste un point relativement positif dans une économie mondiale de plus en plus faible, a déclaré Krishna Srinivasan, directeur du Département Asie et Pacifique du FMI.

La Chine s’est engagée dans des partenariats régionaux

Depuis son adhésion à l’APEC il y a 31 ans, la Chine est fermement attachée aux partenariats régionaux, au libre-échange et à l’investissement, apportant des contributions importantes à un système commercial multilatéral et à une économie mondiale ouverte.

«La Chine travaillera avec les autres parties sur la mise en œuvre complète et de haute qualité du Partenariat économique régional global (RCEP)», a déclaré Xi Jinping lors de la réunion de l’APEC. Le pays continuera à œuvrer pour adhérer à l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) et à l’Accord de partenariat sur l’économie numérique (DEPA), a-t-il ajouté.

Le RCEP, le plus grand accord de libre-échange au monde, couvre 10 États membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est et ses cinq partenaires d’accord de libre-échange : Chine, Japon, République de Corée, Australie et Nouvelle-Zélande. La Chine a été parmi les premiers à ratifier l’accord RCEP l’année dernière.

Le RCEP et le CPTPP sont considérés comme des voies viables vers la zone de libre-échange élargie de l’Asie-Pacifique (FTAAP), que les 21 membres de l’APEC visent à établir. La Chine envisagera d’organiser l’année prochaine le troisième Forum des routes de la soie pour la coopération internationale afin de donner un nouvel élan au développement et à la prospérité de l’Asie-Pacifique et du monde, selon le président chinois.

Faisant écho au thème de l’APEC 2022, Pékin a promis une ouverture de haut niveau avec la cinquième Exposition internationale d’importation de Chine à Shanghai qui a donné d’excellents résultats au début du mois.

Des accords provisoires d’une valeur totale de 71 milliards d’euros (73,5 milliards de dollars) ont été conclus lors de l’événement sur le thème de l’importation, un témoignage du gigantesque marché chinois et de nombreuses opportunités commerciales.

Alors que le 20ème Congrès national du Parti communiste chinois a établi le mois dernier le plan directeur pour le développement du pays pour le moment et au-delà, le président a également souligné que Pékin ferait avancer un programme plus large d’ouverture dans plus de domaines et plus en profondeur.

Il a souligné qu’en suivant la voie chinoise vers la modernisation, le pays construira de nouveaux systèmes pour «une économie ouverte de plus haut niveau» et partagera les opportunités de développement avec le monde, en particulier avec la région Asie-Pacifique.