La Chine va renforcer les mesures visant à stimuler la demande et à stabiliser l’emploi et les prix au cours du second semestre de l’année, dans le but d’optimiser les résultats économiques, a déclaré le ministère des finances.

Selon une décision prise lors d’une réunion exécutive du Conseil des affaires d’Etat présidée par le Premier ministre Li Keqiang, la Chine va prendre de nouvelles mesures pour développer un climat des affaires favorable et abaisser les coûts de transaction imposés par le gouvernement, afin d’alléger de façon continue les charges sur les acteurs du marché et de libérer leur vitalité.

Les participants à cette réunion ont évoqué la nécessité d’adopter des mesures pour stimuler la vitalité du marché et réduire encore les coûts de transaction imposés par le gouvernement pour les entités du marché.

«Au fil des années, le gouvernement a endigué la croissance des revenus non fiscaux, en mettant en place une frontière stricte pour l’exercice du pouvoir gouvernemental et en réfrénant les charges et les amendes arbitraires», a souligné Li Keqiang.

Ce dernier a assuré qu’il faut «continuer à approfondir la réforme des fonctions gouvernementales, afin de développer un environnement des affaires orienté sur le marché et gouverné par un cadre légal sain».

Les nouvelles décisions, émises par le ministère des finances, sont lancée après un ensemble de nouvelles mesures de stimulation économique annoncées par le cabinet chinois la semaine dernière, y compris des milliards de dollars de financement politique.

« La Chine fera bon usage des obligations spéciales des gouvernements locaux, et soutiendra la mise en œuvre des outils de financement des banques politiques » au cours du second semestre de l’année 2022, a déclaré le ministère dans un communiqué publié sur son site Internet.

Le ministère a également annoncé la limitation stricte de nouvelles dettes cachées des gouvernements locaux, qui font référence au financement de la dette hors bilan par les gouvernements locaux.

Les recettes fiscales de la Chine ont augmenté en juin en raison de l’assouplissement des restrictions Covid-19. 25 provinces ayant enregistré une croissance de leurs recettes, après une baisse en avril et en mai due aux remboursements de crédits de taxe sur la valeur ajoutée, a indiqué le ministère.

« La Chine renforcera l’ajustement de la politique macroéconomique et planifiera des outils politiques progressifs pour maintenir le fonctionnement économique dans une fourchette raisonnable », a ajouté le ministère.

La Chine va aussi augmenter les dépenses d’infrastructure pour stimuler l’économie en déclin qui a échappé de justesse à une contraction au cours du trimestre de juin.